Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La Vérité du Mensonge de Ruppert Holmes

Ruppert Holmes
  La Vérité du Mensonge

La Vérité du Mensonge - Ruppert Holmes

Drame au soleil
Note :

   Ce livre qui vient de faire l'objet d'une adaptation cinématographique sous le titre « La Vérité Nue » est d'une grande intelligence et d'une grande finesse.
   
   Au début de l'histoire, nous sommes dans les années 1970 à Los Angeles, une jeune journaliste enquête sur un drame survenu une vingtaine d'années auparavant, la mort d'une jeune femme retrouvée noyée dans la baignoire d'une suite d'un grand Hôtel.
   Son investigation va la mener à retrouver les protagonistes du drame, à les interroger et même à les côtoyer intimement.
   
   Départ à priori assez banal pour un thriller, mais le cadre de l'action est extrêmement intéressant.
   
   On plonge dans les années 1950 au milieu d'un tandem de comiques charmeurs qui fait les belles soirées des cabarets, des hôtels et qui organise même des galas de charité.
   
   L'auteur reconnaît s'être inspiré de Dean Martin et Jerry Lee Lewis pour camper ses personnages Mais ce qui fait le charme vraiment troublant du roman c'est l'époque formidablement reconstituée des années 50 sur la Côte Ouest ,sa richesse, ses plaisanteries faciles et derrière tout ça bien sûr de sombres secrets, des liens avec la Mafia, une vie trop facile pour être honnête. Le suspens est bien agencé car on ne devine pas jusqu'à la fin du livre le véritable coupable mais surtout, tour de force de l'auteur, si aucun des personnages ne nous est sympathique, aucun n'est vraiment antipathique.
   Ils sont à la fois bons et mauvais, liés par un secret qui, en ce qui concerne le duo comique, l'obligera à se séparer.
   
   Pas de rédemption, pas de nostalgie facile, une superbe description de l'Amérique d'après guerre avec sa pseudo facilité, ses dollars à profusion et bien entendu la face cachée de tout cela.
   
   Il y a des livres dont on a l'impression qu'ils sont particulièrement fins, qu'ils "rendent plus intelligent", dopent les petites cellules grises, c'est l'impression que j'ai eue avec celui-ci, qui mélange un style assez dur, incisif, une histoire cruelle avec un paysage aveuglant de soleil, des chansons sirupeuses et des starlettes au bord des piscines.

critique par Rita




* * *