Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les hommes à terre de Bernard Giraudeau

Bernard Giraudeau
  Les hommes à terre
  Les dames de nage
  Cher amour

Bernard Giraudeau est un acteur, réalisateur, scénariste, producteur de cinéma et écrivain français, né en 1947 à La Rochelle et décédé en 2010 à Paris.

Les hommes à terre - Bernard Giraudeau

Ratages du destin
Note :

   Voici un livre que j’ai souvent contourné pour des raisons diverses.
   Tout d’abord, son auteur… Bah, je dirais que c’est une certaine défiance (pas du tout fondée, je le reconnais) de ma part quant aux acteurs qui s’essaient à d’autres disciplines artistiques usant souvent de leur notoriété pour percer.
   
   Puis, la première de couverture (en tout cas celle de cette édition)… Cette proue rouillée d’un navire agonisant, vraisemblablement dans un cimetière à bateaux, suscitait chez moi certaines images mentales guère réjouissantes et en tout cas pas très accrocheuses.
   
   Et enfin, le titre… « Les Hommes à terre » : histoires de marins à quais racontant leurs traversées, leurs histoires de grand large ? De ceux « qui dorment comme des oriflammes le long des berges mornes » déjà si magnifiquement évoqués par le grand Jacques. J’y voyais donc des histoires d’hommes, des vrais (!) à la vie rude, rongés eux aussi par la rouille à l’instar de leurs bateaux, et qui n’est pas pour m’attirer étant avant tout très continentale.
   Incroyable tout de même l’influence que peut avoir une simple première de couverture ! Une indiscutable force de marketing mais qui ne fonctionne pas à tous les coups.
   
   Et puis, au hasard d’une de mes nombreuses visites en bibliothèque je me suis quand même lancée ayant tout de même lu sur le net bien des commentaires élogieux sur l’auteur.
   Bien bonne décision que j’avais prise là ! En effet, je suis tombée sous le charme d’une écriture qui révèle une réelle acuité psychologique de l’auteur dans la maîtrise des âmes et des corps de ses personnages. Il écrit ici avec une profonde précision certains ratages du destin avec une plume parfois très brève, crue mais toujours juste et savoureuse.
   
   Ce livre est donc un recueil de cinq histoires dont la première m’a vraiment séduite (même si elle frôle un peu le mélo, elle reste ma préférée) balayant ainsi mes préjugés relatifs tant à l’auteur qu’au contenu de l’ouvrage.
   Elles concernent des hommes aux multiples attaches corroborant l’idée qu’«un marin à terre est un marin perdu. Celui qui pose son sac sur un quai n’aura que des souvenirs.»
   Beaucoup de points communs se dégagent de ces hommes aux existences ratées et leur quête d’amour perpétuelle est sans aucun doute leur plus puissante ressemblance.
   
   Une belle découverte en somme, même si toutes les histoires n’ont pas un retentissement équivalent, qui m’incite à me procurer, pourquoi pas, d’autres ouvrages de l’auteur.

critique par Véro




* * *