Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Métaphysique des tubes de Amélie Nothomb

Amélie Nothomb
  Les combustibles
  Cosmétique de l'ennemi
  Les Catilinaires
  Robert des noms propres
  Antechrista
  Stupeur et tremblements
  Journal d’Hirondelle
  Acide Sulfurique
  Mercure
  Le sabotage amoureux
  Métaphysique des tubes
  Ni d’Eve ni d’Adam
  Le fait du Prince
  Une forme de vie
  Tuer le père
  Hygiène de l'assassin
  Le mystère par excellence
  Barbe bleue
  Attentat
  La nostalgie heureuse
  Pétronille
  Le voyage d’hiver
  Biographie de la faim
  Le crime du comte Neville
  Frappe-toi le cœur
  Riquet à la houppe

Amélie Nothomb est le nom de plume de Fabienne-Claire Nothomb, écrivaine belge francophone née en 1966 à Bruxelles. Fille d'ambassadeur, elle a passé son enfance en Asie et aux Etats Unis.
Auteur prolifique, elle a écrit de nombreux romans (traditionnellement un par an).

* Interview dans la rubrique "Rencontres"

Métaphysique des tubes - Amélie Nothomb

L’enfant-Dieu
Note :

   Dans «Métaphysique des tubes», Amélie Nothomb retrace les trois premières années de sa vie au Japon où son père avait été nommé consul de Belgique. Au commencement, Amélie était Dieu, et ce Dieu était appelé "tube". Amélie vivait en effet dans un état d'inertie insolite, se contentant de déglutir et digérer. Puis, à l'âge de deux ans, elle émergea de cet état végétatif, découvrit le plaisir avec le chocolat blanc et commença à explorer le monde...
   
   Amélie Nothomb est l'un des rares auteurs francophones que je lis avec plaisir. De plus, je fais partie de ceux qui préfèrent ses romans à tendance autobiographique. Je me suis donc régalée à la lecture de Métaphysique des tubes. A l'instar du cultissime Stupeur et tremblements, l'intrigue se déroule au Japon, non pas à Tokyo toutefois mais dans la province du Kansai dont l'auteur conserve une vision éblouie et idyllique qu'elle n'a aucun mal à nous faire partager. La description du Japon et de ses habitants, à travers notamment les personnages de Nishio-san et de la glaçante Kashima-san, est très réussie et l'on ressent toute la nostalgie de l'auteur pour son pays de naissance.
   
   Surtout, Amélie Nothomb décrit, avec le style limpide et percutant qui lui est propre, les sensations et les angoisses de la petite enfance. Le décalage entre l'âge de la petite fille et ses réflexions très adultes fait tout le piment du livre. Et elle a le don de raconter des choses terribles avec un humour décapant, telle sa tentative de suicide à l'âge de trois ans quand elle tente de se noyer dans le bassin aux carpes !
   
   Au final, je me suis beaucoup amusée en lisant ce roman brillant et très original qui peut constituer une excellente entrée en matière pour découvrir l'univers décalé et férocement drôle d'Amélie Nothomb.

critique par Caroline




* * *