Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 10 ans: Le cahier de Leïla de Valentine Goby

Valentine Goby
  La note sensible
  Dès 10 ans: Le cahier de Leïla
  L'échappée
  Qui touche à mon corps je le tue
  Des corps en silence
  Banquises
  Kinderzimmer
  La Fille surexposée
  Une preuve d'amour
  Un paquebot dans les arbres

Valentine Goby est une écrivaine française née en 1974.

Dès 10 ans: Le cahier de Leïla - Valentine Goby

Une page d’histoire (trop rarement racontée)
Note :

   À partir de 10 ans.
   
   En 1963, Leïla (10 ans) quitte sa Kabylie natale non sans un réel déchirement avec sa mère, ses frères et sœurs, pour aller rejoindre son père à Billancourt où il est ouvrier à l’usine Renault depuis une dizaine d’années.
   Alors que la réalité des lieux est loin d’être à la hauteur des rêves que chacun s’était faits de ce beau pays au-delà de la Méditerranée, Leïla brigue toujours le vœu de devenir médecin bravant le contexte d’une intégration semée de tellement d’embûches. Comme son cœur vacille toujours entre le pays de ses racines et cette vive ambition, elle consigne dans un cahier et aussi régulièrement que possible les moindres détails de leur prise de contact avec ce nouveau pays.
   
   Un récit sur les difficultés d’intégration pour le moins délicate de toute une communauté dans un contexte historique postcolonial dont certaines blessures, encore à vif, sont loin de s’apaiser pour beaucoup. Pourtant, malgré les écueils, Leïla ne perd pas espoir d’une vie meilleure et d’une intégration réussie.
   
   Un livre indispensable qui mêle la petite et la grande histoire. Il fait partie de la collection « Français d’ailleurs » aux éditions Autrement qui réunit des docu-fictions sur l’histoire de l’immigration. Rehaussé de plus de très jolies illustrations qui illuminent le texte, l’ouvrage est complété par un dossier fort intéressant sur l’immigration algérienne en France.
   
   Cet ouvrage a reçu le soutien de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances.
   
   Un prolongement possible peut se faire avec le très bel album d’Azouz Begag : «Un train pour chez nous».

critique par Véro




* * *