Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La Saga des émigrants, Tome 7 - Les épreuves du citoyen de Vilhelm Moberg

Vilhelm Moberg
  La Saga des émigrants, Tome 1 - Au pays
  La Saga des émigrants, Tome 2 - La traversée
  La Saga des émigrants, Tome 3 - Le nouveau monde
  La Saga des émigrants, Tome 4 - Dans la forêt du Minnesota
  La Saga des émigrants, Tome 5- Les pionniers du lac Ki-Chi-Saga
  La Saga des émigrants, Tome 6- L'or et l'eau
  La Saga des émigrants, Tome 7 - Les épreuves du citoyen
  La Saga des émigrants, Tome 8 - La dernière lettre au pays natal
  La femme d'un seul homme

Né en 1898 et mort en 1973, l’écrivain Vilhelm Moberg était aussi journaliste. Il fut même en 1921 le plus jeune rédacteur en chef que la Suède ait eu.

La Saga des émigrants, Tome 7 - Les épreuves du citoyen - Vilhelm Moberg

12 ans après
Note :

   Les années passent et voici déjà 12 ans que les Nilsson sont installés en Amérique. Ils ont reçu leurs documents officiels et sont devenus des citoyens américains à part entière. Ils font l'expérience d'élire leur président, de voter pour la toute première fois. C'est d'ailleurs l'occasion de quelques anecdotes amusantes, certains pionniers se laissant griser par l'accomplissement de ce geste si chargé de sens. Mais ils font aussi l'apprentissage des devoirs inhérents à leur nouvelle condition, et quand la guerre éclate, Karl Oskar se sent obligé de répondre à l'appel de Lincoln...
   
   Leur ferme a bien prospéré, mais le travail incessant qu'il a pour cela fallu fournir a usé notre couple. Kristina notamment, à 37 ans, en parait beaucoup plus et elle est épuisée. Le joug de sa foi ne s'est en rien relâché et elle subit énormément de pression interne, écartelée entre ses désirs profonds et ce qu'elle croit être son devoir de chrétienne. Elle découvre pourtant avec beaucoup de plaisir l'aide immense que peut apporter la technologie.
   
   Dans ce tome en fait, maintenant que le gros de l'excitation et de l'installation est passé, on pressent la fin de notre saga et déjà le cœur se serre.

critique par Cuné




* * *