Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Cahiers de poèmes de Emily Brontë

Emily Brontë
  Cahiers de poèmes
  Les Hauts de Hurlevent
  B comme: Les Hauts de Hurlevent - mis en BD par Yann et Edith

Emily Jane Brontë (1818- 1848) est une poétesse britannique qui n'écrivit qu'un seul roman mais celui-ci est mondialement connu: "Les Hauts de Hurlevent" (Wuthering Heights).
Elle est la sœur de Charlotte Brontë et d'Anne Brontë, toutes deux romancières.

Cahiers de poèmes - Emily Brontë

L'autre visage d'Emily
Note :

   Emily Brontë est passée à la postérité comme l'auteur d'un seul livre, son fameux "Hauts de Hurlevent". Et l'on oublie souvent qu'elle commença à écrire de la poésie dès la fin de son adolescence pour ne cesser que quelques mois avant sa mort. Certains de ces poèmes furent d'ailleurs publiés dans un recueil reprenant aussi des textes de ses deux soeurs, Anne et Charlotte, un an avant "Les Hauts de Hurlevent". C'est une sélection de ces poèmes, qu'Emily Brontë elle-même avait jugé dignes d'être publiés, qui nous est proposée ici par Claire Malroux, qui en signe également la traduction.
   
   Ces "Cahiers de poèmes" nous offrent trois types de textes:
   
   - Des poèmes d'inspiration nostalgique, chantant la beauté des landes du Yorkshire, et qui furent pour la plupart écrits alors qu'Emily séjournait au loin (notamment à Bruxelles). Des textes profondément émouvants, qui évoquent les paysages aimés dans une langue simple et musicale, sans fioriture inutile mais en accordant une grande attention au moindre détail, à la moindre clochette de bruyère:
   
   "The blue bell is the sweetest flower
   That waves in summer air
   Its blossoms have the mightiest power
   To soothe my spirit's care
   
   There is a spell in purple heath
   Too wildly, sadly dear
   The violet has a fragrant breath
   But fragrance will not cheer"
   
   "La campanule est la fleur la plus suave
   Ondoyant dans l'air de l'été
   Ses clochettes ont le suprême pouvoir
   D'apaiser le souci de mon âme
   
   Il y a dans la pourpre bruyère un charme
   Trop violemment, tristement cher
   La violette a une haleine parfumée
   Mais le parfum ne peut égayer"
   
   - Des textes d'inspiration "métaphysique" où l'âme exilée déplore ses souffrances et exprime son aspiration au repos éternel. Des textes dont la noirceur a de quoi laisser songeur, mais qui n'en sont pas moins émouvants dans leur simplicité et l'impression de sincérité qui s'en dégage...
   
   "Riches I hold in light esteem
   And Love I laugh to scorn
   And lust of Fame was but a dream
   That vanished with the morn -
   
   And if I pray - the only prayer
   That moves my lips for me
   Is - 'Leave the heart that now I bear
   And give me liberty'
   
   Yes, as my swift days near their goal
   'Tis all that I implore -
   Through life and death, a chainless soul
   With courage to endure! -"
   
   "Je fais peu de cas des richesses,
   L'Amour, je le tiens en mépris
   Et le désir de Gloire ne fut qu'un rêve
   Au matin évanoui -
   
   Si je prie - la seule prière
   Qui pour moi remue mes lèvres
   Est - 'laisse le coeur que je porte
   Et donne-moi la liberté'
   
   Oui, mes jours brefs approchant de leur terme,
   C'est tout ce que j'implore -
   A travers vie et mort, une âme sans chaînes
   Et le courage d'endurer! -"
   
   - Des poèmes narratifs, qui se rattachent à la saga de Gondal, oeuvre commune d'Emily Brontë et de ses frère et soeurs, une grande saga épique pleine de prisonniers croupissant au fond de donjons, de duels et d'amours impossibles... Tout cela est fort joliment raconté... mais dans l'ensemble, ils m'ont paru moins convaincants que les textes où Emily Brontë laisse libre cours à son inspiration mélancolique sans lui chercher de prétexte narratif.
   
   
   
   

critique par Fée Carabine




* * *