Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Poésie arabo-andalouse (petite anthologie) de Farouk Mardam-Bey

Farouk Mardam-Bey
  Poésie arabo-andalouse (petite anthologie)

Poésie arabo-andalouse (petite anthologie) - Farouk Mardam-Bey

Promenade dans les jardins de l'Espagne musulmane
Note :

   Textes : Farouk Mardam-Bey
   llustrations : Rachid Koraïchi
   
   De 710, date du début de la conquête musulmane, à 1492, date de la chute de Grenade sous l'assaut des Rois catholiques, Al-Andalus, puisque tel était le nom du Sud de l'Espagne sous la domination arabe, a connu une histoire tourmentée. Les heures de fureur et de violence y ont alterné avec des périodes de prospérité, marquées par une floraison économique, intellectuelle et artistique si riche qu'elle suscite encore aujourd'hui la nostalgie d'un âge d'or disparu. Pendant ce temps, la poésie n'est pas demeurée en reste, qui a évolué progressivement de la maîtrise des formes arabes classiques, importées de Bagdad par les émirs Omeyyades de Cordoue, vers un renouveau thématique et formel, nourri de la singularité des paysages et de l'histoire d'Al-Andalus.
   
   A travers une vingtaine de textes, signés par une quinzaine des plus grands poètes de l'Espagne musulmane, cette petite anthologie établie par Farouk Mardam-Bey retrace cette évolution dans une très belle présentation, complétée par un survol succinct de l'histoire d'Al-Andalus et de brèves biographies de chacun des auteurs envisagés. Entre élans mystiques, rêveries d'amour profane et chants d'ivresse, la poésie arabo-andalouse y distille joie et mélancolie, dans une langue sensuelle et raffinée.
   
   Et puis chacune des pages de "Poésie arabo-andalouse" est enrichie de calligraphies et de dessins réalisés par Rachid Koraïchi, tous plus magnifiques les uns que les autres. Usant d'une palette tout à la fois assourdie et chaleureuse (ocre, sable, vert et bleu vif), dans un beau dialogue avec les textes, Rachid Koraïchi nous offre une voie d'accès supplémentaire à l'univers d'Al-Andalus et à sa poésie.
   
   Edité dans une collection destinée a priori à la jeunesse, cette très belle réalisation des éditions Michalon ravira les lecteurs de tout âge. Le site de l'éditeur vous en offrira d'ailleurs un avant-goût plus complet, qui propose plusieurs extraits accompagnés des illustrations de Rachid Koraïchi.
   
   
   Extrait:
   "Jardin d'Espagne", Ibn'Ammâr
   
   "Remplis nos coupes, la brise se prépare
   Les étoiles s'emploient à freiner leur course
   
   L'aurore nous offre sa blancheur de camphre
   Depuis que la nuit a repris son ambre noir
   
   Les fleurs ont paré le jardin de broderies
   La rosée l'a doté d'un collier de perles
   
   Une rivière le parcourt, tel un bracelet
   Qu'on a déposé sur une robe verte
   
   Quand le vent d'est la remue, on dirait
   Le sabre d'Ibn'Abbâd dispersant l'ennemi."
   (p. 16)
   

critique par Fée Carabine




* * *