Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Sweet home de Arnaud Cathrine

Arnaud Cathrine
  Les yeux secs
  Sweet home
  Frère animal
  Les vies de Luka
  Le journal intime de Benjamin Lorca
  La route de Midland
  Je ne retrouve personne
  La disparition de Richard Taylor
  A la place du cœur
  J'entends des regards que vous croyez muets

Arnaud Cathrine est un écrivain français né en 1973.

Sweet home - Arnaud Cathrine

L'absence d'une mère
Note :

   Je craignais un peu l’univers plombant que j’imaginais trouver dans ce roman. A lire une filiation avec Olivier Adam, j’avais un peu peur de me retrouver dans l’état désastreux qu’avait induit la lecture de Bord de mer de Véronique Olmi sur moi.
   Que nenni.
   
   Il y a chez Arnaud Cathrine une profonde pudeur mâtinée d’élégance, qui n’empêche pas l’identification mais nous garde de toute plongée morbide.
   C’est extrêmement maîtrisé, et n’agresse pas du tout.
   
   Une famille se retrouve chaque été à la mer dans la maison familiale, la mère est gravement dépressive et finira par mettre fin à ses souffrances. Autour d’elle, puis de son absence, se construisent les enfants, se défont le père et l’oncle.
   
   A trois époques, 1983, 1990 puis 2003 (ce qui au passage ne fait pas « tous les 10 ans » comme le stipule la 4° de couv, et qui est repris par erreur absolument dans toutes les critiques du net…), on se retrouve dans cette station balnéaire du bord de Manche, avec la parole de chacun des enfants alternativement.
   
   Lily ouvre le bal, à 13 ans.
   Vincent, son jumeau, prend le relais, à 20 ans.
   Puis Martin crie son désespoir, à 23 ans.
   «Si seulement les morts pouvaient conclure ! »
   
   Ce roman se lit d’une traite et parle directement à la corde sensible en nous qui n’a pas réglé ses problèmes familiaux.

critique par Cuné




* * *