Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les fantômes de Detroit de Elmore Leonard

Elmore Leonard
  Les fantômes de Detroit
  Viva Cuba libre
  Quand les dames sortent pour danser
  Dieu reconnaitra les siens
  Zigzag Movie
  Tishomingo blues
  Hitler’s day
  Connivence avec l’ennemi

Elmore John Leonard Jr est un romancier et scénariste américain né en 1925 à La Nouvelle-Orléans et décédé le 20 août 2013 à Detroit.

Il a obtenu le National Book Award 2012 pour l'ensemble de son œuvre.

Les fantômes de Detroit - Elmore Leonard

Polar en douceur
Note :

   Présentation de l'éditeur
   
   "Inspecteur à la brigade des crimes sexuels, Chris Mankowski reçoit la plainte d'une dénommée Ginger Jones, qui affirme avoir été violée, lors d'une soirée, par le milliardaire Woody Ricks. En entendant ce nom, Mankowski est assailli par les fantômes des sixties. A cette époque, les frères Ricks, Woody et Mark, s'encanaillaient dans les mouvements contestataires... avant de retourner sagement leur veste. Aujourd'hui, Woody vit confortablement sur les cinquante millions de dollars hérités de sa mère; mark, qui n'a eu droit à presque rien, veut la peau de son frère. Pour compléter le tableau, deux anciens terroristes, arrêtés en 1978, réclament vengeance, persuadés qu'ils ont été dénoncés par Woody et Mark. Voici réédité l'un des romans de la série qu'Elmore Léonard a consacrée à la ville de Detroit."
   

   
   
   E. LEONARD ne semble pas rencontrer un grand écho. C'est étonnant pour un auteur aussi prolifique, aussi repris par le cinéma, et dont les romans sont d'un tel second degré. Enfin second degré ? Chez E. LEONARD, les méchants peuvent tuer, ils sont tués eux aussi, mais pas d'esbroufe à l'hémoglobine, de descriptions douloureuses ou sanguinolentes. Chez E. LEONARD tout se joue en finesse et les personnages sont rarement des "Politically correct" estampillés!
   
   Ici, un Inspecteur de la Brigade des Explosifs, de Detroit, mal dans sa peau, avec quelques soucis dans sa vie privée et notamment avec les femmes, subit quelques avatars professionnels suite à une bombe placée sous les fesses d'un trafiquant qu'il ne désamorcera pas et qui enverra ledit trafiquant ad patres. Cet Inspecteur est muté à la Brigade des Crimes sexuels et sera amené à traiter un cas assez délirant (E. LEONARD oblige). Pas de super héros, pas de manichéisme béat. Beaucoup de sympathie de l'auteur pour ses personnages et une action trépidante qui n'en finit pas de rebondir.
   
   Une base idéale de scénario de film. On croit la lire en filigrane.

critique par Tistou




* * *