Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le cœur d'une autre de Tatiana De Rosnay

Tatiana De Rosnay
  Spirales
  La mémoire des murs
  Elle s’appelait Sarah
  Le cœur d'une autre
  Moka
  Le Voisin
  Boomerang
  Rose
  A l'encre russe
  Manderley for ever

* Interview dans la rubrique "Rencontres"

Le cœur d'une autre - Tatiana De Rosnay

Le préféré
Note :

   Lorsqu'on fait la connaissance de Bruce Boutard, c'est un sale con. Désolée pour le terme mais il ne mérite pas d'être édulcoré ! C'est un mec un peu ours, figé dans ses habitudes, coincé, banal et triste en même temps. On sait bien qu'il va lui arriver des bricoles, mais franchement il ne donne guère envie de continuer la lecture, on pense cerner le ton général du livre... Et bien on se trompe !
   
   Bruce va subir une greffe cardiaque, donc, et à partir de là, on change de roman. Le basculement se fait tout en finesse, presque insidieusement, on peut voir Bruce s'ouvrir et se métamorphoser et s'interroger avec lui : Subit-il le contrecoup de la greffe ou une mystérieuse alchimie est-elle en train d'illuminer sa vie ?...
   
   Mon roman préféré de Tatiana de Rosnay. Il y souffle quelque chose de plus que dans les suspens qu'elle affectionne en général, elle y a mis une part intime d'elle et on le ressent dans ses mots. Ainsi Bruce touche-t-il au plus proche de Constance à travers ses lectures, j'ai beaucoup aimé ce passage où il lit Modiano avec les annotations de Constance, son émotion. L'Italie est merveilleusement rendue aussi, on meurt d'envie de voir ces toiles, d'entendre l'accent....
   
   Une fois refermé donc, j'ai laissé ma main posée longuement sur ce roman. Je ne suis pas encore renversée par le style, mais je salue bien bas l'imagination et la maîtrise de Tatiana de Rosnay. Voici un roman qui nous fait complètement voyager, qui a demandé presque 2 ans de travail, une solide documentation sur l'univers des greffes cardiaques, chapeau.

critique par Cuné




* * *