Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 10 ans: Le garçon qui avait perdu la face de Louis Sachar

Louis Sachar
  Dès 10 ans: Le garçon qui avait perdu la face
  Dès 09 ans: Il y a un garçon dans les toilettes des filles
  Dès 09 ans: Des poissons dans la tête
  Ados: Le passage
  Ados: Chemins toxiques

Dès 10 ans: Le garçon qui avait perdu la face - Louis Sachar

Les lectures de Tom au CM2
Note :

   Pour cette huitième lecture scolaire de l’année, la maîtresse a innové : à chaque élève de choisir sa lecture parmi ses propres livres, mais attention, cahier des charges précis ; un roman (ni BD, ni manga) adapté aux lecteurs d’au moins 9 ans (pas de collection cadet ou autre), avec un nombre de pages suffisant (100 à 200, par là).
   
   Tom s’en préoccupe le jeudi, pour une évaluation prévue le lundi. Et bien sûr, il n’a pas ça en magasin, à part Charlie et la chocolaterie (dont la lecture est trop ancienne), il n’a jamais terminé un seul vrai roman.
   Mais on a trouvé la perle !
   
   David est un jeune collégien qui voit son ami d’enfance, Scott, le snober au profit d’une bande de racailles. Dans un premier temps, il tente de rallier le groupe, en s’associant à une mauvaise action : l’agression d’une vieille dame. Seulement cette dernière lui jette une imprécation, qu’il prend au pied de la lettre : le voilà maudit.
   Très vite, il prend ses distances avec la bande, en devenant le souffre-douleur. Il enchaîne les bévues et se sent très malheureux, mais heureusement, une certaine demoiselle dans sa classe semble lui manifester un peu d’amitié...
   
   David voudrait bien maintenant être libéré du mauvais sort et redevenir quelqu’un de bien, mais comment s’y prendre ?...
   
   Nous avons adoré ce roman qui possède absolument tout ce qui peut intéresser un enfant de 10 ans : la possibilité de s’identifier au héros, les petites et grandes hontes de la vie scolaire et amicale, l’imagination qui galope, un certain penchant pour les jolies demoiselles, une bagarre monstre, énormément d’humour et quelques gros mots : miam !
   
   L’écriture est aérée et fine, l’intrigue séduisante, et le nombre de pages ne doit pas rebuter, on ne peut très vite plus le lâcher, alors ça défile, aussi vite que les mangas, pour dire !
   
   Voilà qui nous réconcilie avec les lectures scolaires… qu’on choisit soi-même !

critique par Cuné




* * *