Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

A part ça, les hommes vont bien… de Alain Teulié

Alain Teulié
  A part ça, les hommes vont bien…

A part ça, les hommes vont bien… - Alain Teulié

Blog?
Note :

   "Quand t’as pas mal aux dents, tu ne passes pas ton temps à dire aux gens que t’as pas mal aux dents. "
   
   Le 8 mars, à 8h45, presque 36 ans, Mat inaugure son blog. A ce détail près qu’il rédige ses billets sans les mettre en ligne. Et qu’il s’arrêtera le 27 Avril, sans les avoir jamais publiés sur le net. Donc, «blog», heu… non. Mais journal intime, oui. A la Bridget Jones, absolument, du côté masculin, tout à fait, complètement.
   
   C’est surtout marrant, amusant, bidonnant, drôle, gondolant, tordant, etc.
   Un peu vulgaire parfois, mais pas trop.
   
   Comme les amis de Mat, quoi : «Vous n’avez pas remarqué ? On a besoin que nos amis soient un peu vulgaires, mais pas trop. Quand on est trop poli, on ne communique pas.»
   
   Notre narrateur est éditeur de livres consacrés au développement personnel, avec des titres plus étranges les uns que les autres. Il tombe amoureux plus vite que son ombre, et a une meilleure amie charmante, disponible, affectueuse et vraiment sympa, mais stupide. Et comme il a un humour à froid assez caustique, il tombe souvent à plat…
   
   En un mois et demi, c’est fou tout ce qui lui arrive, et c’est un plaisir que de le suivre dans ses péripéties.
   
   Parmi elles, mention spéciale au papa qui a écrit un roman de cape et d’épée, que Mat accepte de publier dans un élan d’amour filial et de politesse chevillée au corps. Dès le lendemain, il rédige une petite annonce :
   «Auteur roman cape + épée ch pers beauc temps libre pour saisie informatique de son manusc + correct style + orthog + gramm + structure génér de l’histoire + ajout et suppres de personnages. Trav sérieux Bonne vue conseillée.
   Tel M. Boucley au 06… »

   Quoi que je me demande si les scènes de la visite dans la boite échangiste, le N° de tel de Sandra au péage de Saint Arnoult, ou sa réponse au coup de fil nocturne de Mat concernant son Landru (surréaliste !!), ne méritent pas elles aussi une mention…
   
   Quoi qu’il en soit j’ai ri, franchement et beaucoup, et c’est un vrai plaisir, une détente idéale pour la plage ou de longues heures en train, bref, un roman sans prétention mais non sans agrément, que je recommande tout bonnement !
   
   Quel est donc le terme pour de la chick-lit au masculin ?
   En voici, et de belle facture.

critique par Cuné




* * *