Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les allumettes suédoises de Robert Sabatier

Robert Sabatier
  Les allumettes suédoises

Les allumettes suédoises - Robert Sabatier

Regard en arrière
Note :

   J’avais commencé ce livre l’année dernière, si, si…et puis avec les fêtes, bien évidemment il a été difficile de suivre et je l’ai finalement terminé cette année…
   
   Pour débuter l’année, je n’ai pas été déçue. Ce roman est un classique, du moins je pense, puisque d’aussi loin que je me souvienne, j’en ai toujours entendu parler, sans l’avoir jamais lu et là, par un concours de circonstances, je me suis retrouvée avec ce livre dans les mains.
   Quoi qu’il en soit, pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, voici un court résumé :
   
   Olivier est un jeune garçon d’une dizaine d’année, vivant dans le Paris du début des années trente… Cette histoire commence malheureusement par un évènement tragique, la mort de Virginie, la mère d‘Olivier et la propriétaire de la mercerie du quartier…
   Olivier se retrouve provisoirement chez ses cousins, Jean et Elodie, un jeune couple qui ne connaît pas grand-chose à l’éducation d’un enfant et qui laisse Olivier traîner dans la rue à longueur de journée pour le lui reprocher après. Mais malgré sa tristesse, Olivier aime son quartier, ses habitants et comme il ne va plus à l’école le temps de décider de son avenir, il s’invente une nouvelle vie et de nouveaux camarades…C’est ainsi qu’il va faire de nouvelles connaissances, qu’il va se lier d’amitié avec des personnages hors du commun, tel que Bougras, vieillard solitaire qui l’emmènera partout, mais aussi Albertine, celui qu’on nomme l’Araignée, Lucien le «sans filiste» ou encore ses anciens camarades de classe…
   
   Il va découvrir et redécouvrir ce quartier dans lequel il vit depuis sa naissance et qu’il ne quitterait pour rien au monde, il va faire des petits boulots avec Bougras et avec l’argent récolté, fera de petits cadeaux à Elodie et se constituera quelques économies pour pouvoir s’acheter un jour le canif de ses rêves…
   
   Malgré des moments de solitude, des crises d’angoisse qui le ramènent à la dure réalité de sa situation, Olivier rêve de rester avec ses cousins, de rester dans son quartier, de retourner à l’école. Il sait cependant que cela ne restera pas ainsi éternellement et il pressent que tout va se chambouler quand arrivent les vacances et tous les départs… il sait qu’il ne reverra pas ceux qui s’en vont…
   
   Un roman qui nous décrit avec passion les quartiers de Paris dans les années trente, qui nous donne envie d’y vivre et qui nous surprend lorsqu’on connaît un peu le Paris d’aujourd’hui. De très belles descriptions, des personnages attachants, une vie simple mais tellement belle…
   
   Cependant en arrière plan, cette tristesse, cette tragédie, nous oblige à ne pas oublier que le destin d’Olivier est en suspens et qu’il va bientôt être bouleversé…
   
   Un livre très touchant, très beau…et triste aussi…

critique par Mme Patch




* * *