Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Anna Karénine de Léon Tolstoï

Léon Tolstoï
  Maître et serviteur
  La mort d'Ivan Ilitch
  Anna Karénine
  La guerre et la paix
  La sonate à Kreutzer - Le bonheur conjugal - le diable
  Les Cosaques
  La tempête de neige
  Résurrection
  T comme: Ce qu'il faut de terre à l'homme

Le comte Lev Nikolaïevitch Tolstoï, dit Léon Tolstoï, est un écrivain russe, né en 1828 et mort en 1910.

Ils ont écrit sur Léon Tolstoï
Tatiana Tolstoï
Sophie Tolstoï
Dominique Fernandez
Alberto Cavallari
George Steiner

Anna Karénine - Léon Tolstoï

L'oeuvre d'un maître
Note :

    J'ai envie ces temps-ci d'explorer les recoins de la littérature étrangère. La littérature russe par exemple étant une branche que je connais très peu, j'y m'y suis attaquée avec un des grands chefs-d'oeuvre de Tolstoï, Anna Karénine.
   
    Et que dire de plus?
   
    Je suis souvent touchée par les auteurs qui permettent de se retrouver dans leurs personnages, à fortiori féminins. Ainsi Jane Eyre ou l'Esmeralda d'Hugo sont formidables. Mais avec Anna Karénine on atteint le zénith, le nirvana de la description de la passion amoureuse, du bonheur au plus absolu des désespoirs. Quand on sort d'une rupture ou rien qu'en ayant été amoureux un jour, on se reconnaît dans le personnage avec une force incroyable.
    Une magistrale description de l'amour donc.
   
    «Chaque fois que Vronski lui adressait la parole, un éclair passait dans les yeux d'Anna, un sourire entrouvrait ses lèvres ; et, si désireuse qu'elle parût de la refouler, son allégresse éclatait en signes manifestes. "Et lui ?" pensa Kitty. Elle le regarda et fut épouvantée, car le visage de Vronski reflétait comme un miroir l'exaltation qu'elle venait de lire sur celui d'Anna.»
   
    Mais pas seulement. Tolstoï nous livre aussi un formidable portrait de la Russie de son époque. A travers les personnages secondaires, on découvre une société avec ses codes et ses mensonges. L'extraordinaire variété des personnages rajoute à ces portraits.
   
    Enfin, un autre point fort du livre, il s'agit bien sûr de l'écriture de Tolstoï, de son style. On retrouve la précision russe avec ce souci du détail et une sorte de poésie dans l'écriture. On a ainsi droit à des scènes splendides dans la campagne entre autres.
    Le seul petit reproche qu'on pourrait faire à Tolstoï c'est quelques petites longueurs dans une oeuvre par ailleurs très fluide.
   
    Bref, la conclusion c'est que Tolstoï est vraiment digne de porter le nom de grand écrivain.

critique par Moineau




* * *