Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Jardin aveugle de Janet Frame

Janet Frame
  Poussière et Lumière du jour
  Le Jardin aveugle
  Le lagon et autres nouvelles
  Vers l’autre été
  Visages noyés

Le Jardin aveugle - Janet Frame

Le monde du silence
Note :

   Ma seconde intrusion dans l’univers passablement instable et étrange de cet auteur néo-zélandaise qui passa 8 ans de sa vie dans des établissements psychiatriques.
   Le lecteur peut parfois se croire dans "Alice au pays des merveilles" tant les personnages sont bizarres et parfois animaliers. Mais une Alice (Erlene) bien grave qui refuse de parler aux personnes qui l’entourent et qui vit dans ses rêves. Un monde où les soldats se lavent les dents avec de la cendre d’êtres humains. Son confident est l’Oncle Scarabée qui habite le bord de sa fenêtre, et qui fabrique des cercueils pour les haricots morts de la sécheresse. Il lui parle de sa famille, de son cousin Albert, le bousier qui attendit d’une manière tragique la crotte idéale. Pour Erlene, Scarabée est son compagnon de tous les jours.
   
   Les personnages humains sont Erlene, murée dans son silence, sa mère Véra Glace dont le mari est parti en Angleterre et qui semble sombrer dans la folie. Le père d’Erlene étudie la généalogie de la famille Strang, mais il pense que son retour redonnera le goût de la parole à sa fille. Le Docteur Clapper, psychiatre, se pose la question "Que dire après tant d’années de silence? "
   
   J’aime la déraison de cet écrivain, la lecture est relativement difficile, mais l’écriture est claire et précise. J’ai appris un mot nouveau : "surentomologique".
   Laissons à Janet Frame le mot de la fin :
   " Quel accident ? songeait Erlene. Il n’y avait jamais eu d’accident, si ce n’était sa naissance "

critique par Eireann Yvon




* * *