Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Canaille blues de Ella Balaert

Ella Balaert
  Canaille blues

Canaille blues - Ella Balaert

Car de (non) policés
Note :

   Ce roman fait partie de la sélection du prix "Cezam" auteure que je découvre à cette occasion, bien qu'elle ait déjà écrit une dizaine de livres, adultes et enfants confondus.
   
   Une note de service du 2 janvier met les choses au point :
   «A notre avis ils ne représentent aucun risque de déstabilisation. Des hurluberlus en rupture de ban. Des factieux pathétiques. Des agitateurs de vide».
   Ces personnages vivent dans un car un peu en dehors de la ville, il n'y a pas de règles, certains vont et viennent, ils sont plutôt individualistes, partagent peu de choses si ce n'est ce car et une certaine philosophie de la vie. Chacun a son animal, cela va du chien au cochon nain et au lemming. Le mouchard n'est pas une balance de la police, non, c'est juste un compagnon qui se promène toujours avec ses mouches. Pas de quoi fouetter un chat ou casser trois pattes à un canard.
   
   Des gens hors normes pour la société, mais pas hors la loi, pourquoi ces rapports des renseignements généraux qui petit à petit cherchent à les discréditer! Certains d'entre eux meurent, mais des êtres humains meurent partout! Qu'ils troublent parfois la tranquillité des gens dit «normaux» comme Treize-Oignons qui s'invite au café à une table occupée et parfois les clients le payent pour qu'il parte, mais il écoute c'est tout. Soit, ils chantent et font la fête et même l'amour, ils se roulent tous tout nus dans la neige, est-ce une raison pour les espionner? Puis les représentants de la loi mêlent la presse à leur campagne de dénigrement, des photos de leurs ébats dans la neige font la une des journaux! Quelques-uns sont emprisonnés pour troubles à l'ordre public, mais ce sont des pêchés véniels.
   
   Alors commence un long travail de sape pour détruire ce qui semble gêner la société bien pensante, des rumeurs se font jour, prennent de l'ampleur. Certains en sous-main touchent de l'argent, puis quittent le groupe, une utopie se meurt, mais pourquoi? Dans quel but? Un membre du groupe sera assassiné!
   
   Une galerie de marginaux accompagnée d'un zoo clandestin, sont les personnages de cette fable moderne et urbaine, mais ils seront hélas victime du «politiquement correct»
   Que restera-t-il de cette histoire vingt ans plus tard?
   
   Mont-Joli, Babelle, Lili-Pioncette, et Osmonde pour la gent féminine. Babelle a la particularité d'avoir son squelette tatoué sur sa peau! Pour les hommes, le géant Treize-Oignons, Quatre-B, Tollé-la Tomate, l'intellectuel du groupe car ancien libraire et d'autres encore. Singleton, lui, change de nom tous les jours. Un autre porte les objets de valeur des gens aisés, qui iraient voler un miséreux.
   
   Un livre très agréable, des personnages truculents et une analyse féroce de la société et de ses rîtes, la scène des soldes par exemple. Un plaidoyer pour avoir, en tant que personne majeure, le droit de vivre comme bon lui semble. Nous sommes loin ici des squats désespérés et violents de Thomas Le Breton dans «Mort sur la route». Toutes les relations, sexuelles comprises, sont librement consenties, nulle menace, quelques prises de bec, mais rarement de coups, bref un monde d'estime et de tolérance. Mais quel mauvais exemple pour les adeptes de la société de consommation! Car ils ont même un cordon bleu, un chef de talent en la personne d'Osmond, ses recettes : Feuilleté de croupions de poulets; cassolettes de têtes de maquereaux sur son lit de cartilages de roussettes.
   Prenez le temps de savourer ce ....livre!
   
   Extraits des notes de service :
   "- 02/01 : Récupérables. Donc intéressants pour notre affaire. Laissons traîner nos grandes oreilles du côté de leur car.
   - 02/01 : L'ensemble: une meute inoffensive sans doute. Même pas sûr qu'ils aient des dents. Mais de loin, ça ne se verra pas.....
   - 21/02 : Chercher la femme. Il y en quatre dans le groupe.
   Peuvent nous servir. Le talon d'Achille de ces hommes (qui n'ont d'Achille que le talon, vu qu'ils n'arrivent pas à sa cheville)
   Serviront, forcément.
   - 06/03 : Il pourrait s'agir d'une secte, une faction, une cabale. Mais ils ne semblent pas faire de prosélytisme.
   Sont armés plus que de bâtons : d'idées.
   - 25/04 : Ah ils chantaient ? Bientôt on leur fournira le violon. Après.
   Après ils auront peur. Ils seront ferrés. Ça ne sera même pas difficile.
   - 30/04 : Les trois éléments mis en garde à vue hier vont être relâchés.
   Il ferait bon savoir ce qu'ils veulent avant toute opération les concernant.
   - 07/05 : La presse fait du bon travail.
   Puis on les achètera.
   Et on les divisera.
   Ce ne sont que des hommes.
   - 11/05. Tout homme est corruptible. Ou plutôt sa chair, ses rêves, son âme : tout est corruptible dans l'homme. Tel est son destin."

critique par Eireann Yvon




* * *