Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Fume et tue de Antoine Laurain

Antoine Laurain
  Fume et tue
  Carrefour des nostalgies
  Ailleurs si j'y suis
  Le chapeau de Mitterrand
  La femme au carnet rouge

Antoine Laurain est un auteur français né en 1970.

Fume et tue - Antoine Laurain

Tabagisme actif
Note :

    Fabrice Valantine, la cinquantaine fringante, chasseur de têtes dans un prestigieux cabinet, amoureux de sa femme comme au premier jour, est un homme heureux. Gros fumeur (deux paquets par jour) et sans aucune intention de s'arrêter, il accepte quand même pour avoir la paix de subir une séance d'hypnose pour arrêter de fumer, sans penser un seul instant que sa vie va basculer à cause de cette unique séance. En effet, à sa grande horreur, il perd l'envie et le plaisir de fumer et sa vie semble se déliter, jusqu'à ce que le hasard lui permette de découvrir que quand il fume une cigarette après avoir tué quelqu'un, le plaisir revient. De là à penser qu'il lui faut renouveler son acte, il n'y a qu'un pas...
   
   Je croyais que j'allais profondément m'ennuyer: je trouve la couverture complètement ratée avec son esthétique cinématographique 70's et le titre assez pitoyable (on apprend dans le roman qu'il s'agit d'un titre inventé par un journaliste de Libé pour faire la Une sur les exploits meurtriers de Fabrice Valantine, je comprends mieux du coup pourquoi je ne le trouve pas bon: on devrait d'ailleurs décerner un prix des titres de Une les plus mauvais, Libé et L'Equipe seraient à mon avis fort bien placés, tant ils sont les champions des jeux de mots à deux sesterces). De plus, je pensais qu'un roman qui plaçait le tabac au centre de son intrigue serait aussi passionnant qu'un livre sur la pêche, ce qui est bien évidemment une idée pleine de préjugés, mais je n'en suis pas exempte, chers happy few, je le reconnais volontiers, et ces derniers se sont trouvés balayés par la lecture de ce roman!
   
   En effet, "Fume et tue" est un bon roman, bien écrit et très solidement construit, assez original dans son propos, et ma foi plutôt drôle! Fabrice Valantine est un personnage attachant, à la logique implacable, uniquement mû par sa volonté de retrouver le plaisir de fumer, ce qui en ces temps de chasse aux fumeurs est assez jouissif et politiquement incorrect.
   Les meurtres qu'il commet rajoutent étrangement à la sympathie que l'on éprouve pour lui puisqu'il ne supprime que des personnages hautement nuisibles, le premier complètement par accident (une agression qui tourne mal), les autres de manière mûrement préméditée. On suit donc l'histoire de Fabrice, qui raconte par bribes son passé, sa rencontre avec Sidonie sa femme, son métier, et on le regarde planifier ses meurtres avec intelligence et sang-froid, en se plaçant, je dois bien le dire, toujours de son côté, ce qui est la grande force de ce roman page turner: on a vraiment envie de savoir comment tout cela va se terminer et on espère que Fabrice ne sera pas pris (je suis complètement amorale, je sais).
   
   Certaines scènes sont drôlatiques, comme celle à la piscine Pontoise ou les vernissages d'art contemporain, le narrateur a le sens de la formule et de la caractérisation (les personnages secondaires sont finement campés) et toute les réflexions autour du tabac ne sont jamais pesantes ni inutiles, mais servent au contraire un récit très enlevé.
   
   Vous l'aurez compris, chers happy few, je vous le recommande!

critique par Fashion




* * *