Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Bangkok de James Salter

James Salter
  Bangkok
  Et rien d'autre
  Un sport et un passe-temps

James Salter est un écrivain américain de New-York, né en 1925 et décédé en 2015.

Bangkok - James Salter

Mais qui est donc James Salter?
Note :

   Mais qui est donc James Salter?
    "Jamais entendu parler..." murmurez-vous ;-)
   Et croyez-moi, ça m'afflige un brin.
   
   Petit rappel des faits : James Salter naît en 1925 à New York. A 20 ans le jeune homme entre à West Point. Il devient pilote dans l'US Air Force. En 1956, il publie son premier roman et démissionne de l'armée pour se consacrer à l'écriture.
   
   Le parcours de ce monsieur est déjà intéressant en soi et je vous laisse le soin de trouver le rapport qu'il y a entre un pilote de chasse et un écrivain... Perso, je cherche encore.
   
   Mais parlons de "Bangkok"... Tout d'abord ceci n'est pas un roman mais un recueil de nouvelles. Six exactement, mais déjà en vous le disant, je vous gâche le plaisir. Ca parle d'amour sous des angles bien différents... Mais il ne faut rien dévoiler, il faut juste les savourer.
   
   J'ai lu ce recueil sans savoir de quoi cela parlait et je veux vous laisser ce plaisir. J'ai plongé page après page dans un monde d'écriture ciselée, racée même, une écriture tellement parfaite que j'ai relu plusieurs fois les mêmes lignes pour tenter de percer le génie de Salter. Impossible. Cela semble si simple et si parfait... Paradoxalement on sent l'effort, le travail, cette écriture respire la phrase pensée, fouillée, démontée puis remontée jusqu'au parfait assemblage. Cette élaboration est d'ailleurs probablement plus palpable dans ces nouvelles que dans "Un bonheur parfait" (roman paru en 1975).
   
   Je prétendais que Taylor Kressmann et son "Inconnu à cette adresse" était la représentation même de ce que devait être une nouvelle. C'était avant de lire "Bangkok"...
   
   C'est une valeur sure et vous ne pouvez pas être déçu ! De même que ne pas l'avoir lu constitue un grave manquement à votre culture littéraire, mourir sans avoir lu Salter est une faute de goût que vous risquez de payer au purgatoire !
   
   Pour la petite anecdote, "Bangkok" et les autres romans de James Salter (5 livres en 40 ans... que M.Levy et autre A.Nothomb en prennent de la graine) sont publiés chez "Les deux Terres" et devinez qui en est l'éditeur ? Nancy Salter, sa fille.

critique par Cogito




* * *