Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Calma: embrouille & débrouille de Barry Jonsberg

Barry Jonsberg
  Ados: Calma: embrouille & débrouille
  Ados: Le Bonheur de A à Z

Ados: Calma: embrouille & débrouille - Barry Jonsberg

Drôle et déjanté!
Note :

   A partir de 13 ans
   
   Calma vit seule avec sa mère surnommée "Le Frigo". Cette dernière travaille comme une dingue car elle refuse les aides sociales. Résultat, elle est rarement à la maison et le seul moyen de communiquer avec sa fille est de mettre des petits mots sur le frigo, d'où ce sobriquet, qui plante d'ailleurs immédiatement le décor. Oui ce livre est drôle et je me suis bien amusée. Ajoutez à cela le retour de son père, que Calma vit très mal. Il cherche en effet à la recontacter alors qu'il a déserté le domicile conjugal depuis belle lurette, et qu'elle ne lui a pas vraiment pardonné.
   
   Élève brillante et passionnée de littérature, Calma décide de travailler en plus de ses cours pour aider sa mère financièrement. Elle postule donc à la supérette de son quartier, qui répond au nom exquis de "Prix Dingo". A peine embauchée, elle craque littéralement pour le très séduisant Jason tout en essayant de comprendre le comportement parfois déconcertant de son amie Vanessa.
   
   J'ai retrouvé avec bonheur Calma, découverte lors de la lecture de "L'embrouille entre Kiffo et le pitbull" toujours aussi drôle et caustique, les deux romans peuvent d'ailleurs se lire indépendamment l'un de l'autre bien que celui ci soit annoncé comme la suite du premier. On y retrouve tout simplement la même héroïne et j'ai d'ailleurs préféré ce second tome, qui démarre sur les chapeaux de roue. La fin est un tout petit peu décevante mais dans l'ensemble je me suis vraiment régalée, j'adore la façon dont Calma raconte sa drôle de vie, une vie toute simple d'adolescente un peu déjantée tout de même. Mais je pense que beaucoup de jeunes s'y retrouveront.

critique par Clochette




* * *