Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dans le ciel des bars de Joseph Incardona

Joseph Incardona
  Dans le ciel des bars

Dans le ciel des bars - Joseph Incardona

Points de rupture
Note :

   Recueil de nouvelles (14) noires et souvent fortement alcoolisées d'un auteur Suisse né à Lausanne. Il vit actuellement à Bordeaux.
   
   Une hôtesse de l'air tue son amant; pour ne pas se faire remarquer, elle attend qu'un avion décolle et le coup de revolver passe inaperçu, elle aussi, quelques minutes après dans l'aéroport.
   
   Une plongée dans le monde de la boxe, un homme en fin de carrière refuse de se coucher, pour vexer une blonde dans le public!
   
   Une femme passablement éméchée voit son voisin, jeune étudiant venir lui emprunter un ouvre-boîte, hélas celui-ci n'ouvre pas tout!
   
   On peut faire la fête avec un collègue de travail, rêver avec lui de Copacabana et de Brésiliennes en string, et pourtant ne pas le connaître vraiment.
   
   Certaines pressions peuvent faire plaisir, mais faire fuir ensuite. Tout est question de circonstances.
   
   Louis est au bout du rouleau, même pour les pires boulots, personne ne veut de lui. Quelqu'un le renverse sur le trottoir, et un petit miracle arrive.
   
   Albert Dupuy d'Orleac a des problèmes : le titre de la nouvelle nous l'explique "La queue d'Albert". Eh oui cet appendice qu'il a laissé traîner où il ne fallait pas, ou plutôt avec qui il ne fallait pas, c'est-à-dire avec Tamara la maîtresse d'un des pires caïds de la maffia russe. Ce n'était pas la meilleure idée de sa vie, il espère arranger l'affaire en quelques coups de téléphone, son triomphe sera de courte durée.
   
   Des femmes meurtrières ou délaissées, sombrant dans l'alcool. Un boxeur en fin de carrière, qui n'a plus guère d'espoir, un convoyeur de fonds, qui d'un coup perd toutes ses illusions.
   
   Un jeune garçon, fils d'une prostituée, découvre l'amour physique et sa mère éprouve de la haine pour cette jeune fille.
   
   Un héritier qui règle ses problèmes personnels dans sa voiture, dont il déteste le chauffeur.
   
   La femme d'un écrivain prétentieux quitte un cocktail dans un état d'ivresse avancé, comment arrivera-t-elle dans son appartement?
   
   Un enfant entre dans une nouvelle école, encore une fois il semble la victime toute désignée du reste de la classe.
   
    Beaucoup de ces personnages semblent très ordinaires, mais j'espère n'avoir jamais à les côtoyer. Peu d'espoir dans toutes ses histoires, des êtres meurtris sans perspective d'aucune sorte, en font une oeuvre qui marque.
   
   L'écriture est fouillée et précise tout en restant agréable. La relative brièveté des histoires donne du rythme à l'ouvrage. A lire un jour de grand soleil, sinon...
   
   Extraits :
   - La vie continuait et il était tout à fait possible qu'elle soit passée à côté.
   
   - L'expérience est un peigne qu'on te donne quand tu deviens chauve.
   
   - Blaise envoya se faire foutre Nicorette, les Alcooliques Anonymes et autres adeptes du tofu.
   
   - Peut-être à l'instant où l'on réalise que l'on crèvera un jour; l'instant exact où l'on n'était plus immortel.
   
   - Les hommes étaient sa nourriture et après?. Les putes sont les déesses de l'enfer. Il l'aimait.
   
   - Pour Louis, l'avenir était un mot qui sonnait creux.
   
   - Dieu était une femme en vison, une lady Godiva en talons hauts.
   
   - Encore un con, songea-il. Les rues en étaient pleines. Les cons en voiture constituaient le cas de figure le plus fréquent.
   
   - C'est drôle mais déjà à l'époque, je trouvais que les lundis matins avaient une sale gueule.

critique par Eireann Yvon




* * *