Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La splendeur des Lansing de Edith Wharton

Edith Wharton
  Sur les rives de l'Hudson
  Libre et légère
  Chez les heureux du monde
  Les beaux mariages
  Xingu
  Les chemins parcourus
  Eté
  Ethan Frome
  Le temps de l’innocence
  Le triomphe de la Nuit
  La splendeur des Lansing
  Le fils et autres nouvelles
  Les Boucanières
  Les New-Yorkaises
  Le vice de la lecture
  La France en automobile

Edith Wharton est une romancière américaine née à New York en 1862 et morte en 1937, en France où elle vivait depuis une trentaine d'années.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

La splendeur des Lansing - Edith Wharton

La guerre des sexes n'aura pas lieu dans ma bibliothèque
Note :

   Présentation de l’éditeur :
   "Suzy et Nick Lansing passent leur voyage de noces en Italie aux crochets d'amis plus fortunés. En échange, Suzy a accepté de rendre un service à la maîtresse de maison : envoyer chaque semaine au mari de cette dernière une lettre, écrite à
   l'avance, donnant l'illusion qu'elle et sa fille sont toujours à Venise alors qu'elle sillonne l'Italie en compagnie de son amant. A son retour, la richissime amie offre de superbes pierres précieuses au jeune couple pour les remercier. Mais ce cadeau, bien loin de leur apporter sérénité et sécurité financière, agit comme un révélateur de la nature profonde de chacun. De Venise à Gênes et jusqu'à Paris, Edith Wharton plonge dans les profondeurs ténébreuses des coeurs amoureux, disséquant avec une savoureuse férocité cet univers cosmopolite et mondain. La Splendeur des Lansing, son dernier roman inédit, est une étonnante réussite de cette experte du combat des âmes et des caprices de la fatalité. Un roman élégant et acerbe."

   
   Je n'ai rien contre le sexe masculin, je fréquente même quotidiennement de dignes représentants de cette espèce (excepté qu'ils n'aiment pas les jeux d'équipe qui se jouent avec des ballons, ce qui me semble être un phénomène plutôt exceptionnel). Cependant, je dois dire que le récent abus de littérature masculine, avec les susnommés Jünger et Gracq et le ci-après Buzzati, qui m'a partiellement transformée en garçon n'a été que très tièdement accueillie par mon entourage. Je m'astreins donc régulièrement à l'ingestion de doses de lecture pour filles pour contrebalancer les effets virils de mes lectures martiales.
   
   J'ai donc lu "La splendeur des Lansing" d'Edith Wharton. Susy et Nick Lansing forment un couple amoureux mais pauvre. Susy, voulant offrir une vie agréable à son mari, use de son charme auprès de ses nombreuses relations pour se faire loger et entretenir, mais Nick accepte difficilement les compromissions qu'ils sont obligés de faire pour conserver ces avantages. Ils se séparent et chacun est tenté de son côté d'accepter une nouvelle union qui leur apportera des revenus confortables et une reconnaissance sociale, mais qui ne sera qu'un mariage d'intérêt.
   
   Les inconditionnels de Wharton ne devraient pas être déroutés par l'histoire des Lansing et pourront retrouver tous les ingrédients qui font le charme de ses romans. Mais ses farouches détracteurs ne trouveront dans ce roman aucune raison de surmonter leur aversion.

critique par Cécile




* * *