Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La salle de bain de Jean-Philippe Toussaint

Jean-Philippe Toussaint
  La réticence
  La salle de bain
  La vérité sur Marie
  Nue
  La télévision
  Fuir
  Faire l'amour
  Football

Jean-Philippe Toussaint est un écrivain belge de langue française, né en 1957 à Bruxelles.

La salle de bain - Jean-Philippe Toussaint

Je coule!
Note :

   Ben.....j'ai pas compris grand chose, c'est le genre de livre qui me fait me poser au moins deux questions:
   1°) Pourquoi je n'ai pas fait d'études, j'aurais peut-être compris?
   2°) Avec l'eau du bain, on ne peut jeter que le bébé? Pas le père?
   Désolé Mr Toussaint, mais c'est pas votre fête aujourd'hui!
   Un homme, une femme Edmondsson, une salle de bain. Figuration occasionnelle: un ami, deux peintres polonais, artistes devenus peintres en bâtiment. Faits marquants, les peintres n'ont pas de peinture, Madame veut faire l'amour, Monsieur invite le peintre à manger, mais il ne perd rien pour attendre, Madame a de la suite dans les idées.
   
   Au petit matin, coup de sonnette, le peintre revient avec un lot de poulpes (pas de poules!) qu'il a trouvé au cours de ses tribulations nocturnes. Après je "seiche", mais pas la peine de vous faire un sang d'encre. Tout cela bien cuisiné peut faire un "en-calamar"!
   
   Certains passent du coq à l'âne, ici c'est du poulpe à l'hypoténuse, étant un peu obtus, je n'ai pas compris grand chose. Et comme je n'avais pas réellement envie d'arrondir les angles!
   
   Le poulpe bien préparé, c'est bon, l'hypoténuse en bouche un coin, point à la ligne. Le même Monsieur en Italie cette fois et sans Edmondsson, alors il parle foot et vélo avec le serveur de l'hôtel. Puis il s'entretient au téléphone avec sa dulcinée, pour savoir si c'est lui qui part ou si c'est elle qui vient.......?
   
   C'est bien écrit, court qui dans ce cas précis est une qualité primordiale. J'avais un peu plus apprécié "La réticence".
   
   Une centaine de scénettes pour 130 pages. C'est pas l'aventure, même dans une baignoire, on espère Charlotte Corday ou les Beatles en sous-marin jaune (ou vert). Mais non. Alors on ne baigne pas dans la béatitude, mais dans son jus.
   
   Ouf, j'en ai fini! Je vais prendre une douche!
   
   Extraits :
   - Sans se retourner, elle déboutonna sa blouse. J'ôtais mon pantalon pour lui être agréable.
   
   - Nous avons ouvert les fenêtres pour faire disparaître l'odeur des anciens locataires.
   
   - Comme s'il s'adressait à ses grands parents, Pierre-Etienne nous faisait savoir qu'il poursuivait de brillantes études.
   
   - Devant tant de mauvaise volonté, je n'avais rien à dire; non je ne disais plus rien.
   
   -Aucun peintre n'a voisiné d'aussi près l'immobilité.
   
   - Je ne voulais plus de regard posé sur moi. Je ne voulais plus être vu.
   
   - Edmondsson me trouvait oppressant.
   
   - Mon médecin but une gorgée de Pimm's, regarda autour de lui et dit que c'était le bonheur.

critique par Eireann Yvon




* * *