Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Jeune femme au luth de Katharine Weber

Katharine Weber
  Jeune femme au luth

Née en 1955 à New York, Katharine Weber a commencé par écrire des nouvelles, "Objects in Mirror Are Closer Than They Appear" puis des romans dont un seul est traduit en français pour le moment.
Elle est par ailleurs journaliste littéraire.

Jeune femme au luth - Katharine Weber

Suspens psychologique
Note :

   Dans un cottage d’Irlande une femme la quarantaine vit seule et tient son journal. Patricia Dolan travaille à New York à la Frick Collection, elle est passionnée d’art depuis l’adolescence, on devine dans les pages du journal la perte d’un homme et peut être d’un enfant. On sent une femme fragile et vulnérable et désenchantée.
   
   Petit à petit elle livre des bribes d’information, d’origine irlandaise son père vit à Boston et bien sûr est un policier à la retraite. Elle a une passion pour la peinture hollandaise et pour Vermeer. Elle vient de faire la connaissance d’un de ses cousins éloignés et est en train d’en tomber amoureuse.
   
   Que fait-elle dans ce cottage isolé, vivant dans un confort très précaire, faisant de longues promenades, se liant peu avec les habitants, mais passant de longues heures à contempler un tableau. Pas n’importe quel tableau, un Vermeer, la «Jeune femme au luth». Le tableau est enfermé dans une pièce sans fenêtre, à l’abri.
   
   Je vous laisse le plaisir de découvrir pourquoi cette femme est en possession d’un Vermeer, le plaisir de découvrir les paysages d’Irlande que Katharine Weber décrit très joliment.
   
   Le suspens psychologique est très prenant et l’intrigue est extrêmement intelligente et brodée aux petits points, les faits sont délivrés au compte-gouttes, l’écriture est limpide et d’une réelle finesse.
   
   Les passages consacrés à la peinture sont d’une grande sensualité. Il y a une émotion très justement rendue et on se laisse emporter par un récit diablement efficace.
   
   Extraits
   «Il y a dans tout l’art hollandais un amour pour le réel, une affection pour le vrai. L’intérieur d’une église et sa paix. Une main et son geste. Un paysage et sa profondeur. Un nuage et son mouvement. Des gens qui sont des gens. Des chiens qui sont des chiens. Des fromages qui sont des fromages. Et le ciel, le ciel qui donne à toute chose son échelle et son contexte. Mais cet art garde toujours quelque chose d’intime, l’intimité sans prétention de ce qui a été ressenti.
   Il existe pour moi un lien étroit entre la passion irlandaise et la réserve hollandaise, que je ressens ici dans ce cottage, au bord de la mer, seule avec elle, dans l’éclat lumineux de sa sérénité.»

   
   "The Music Lesson" titre original de "la jeune fille au luth", a été traduit dans douze langues et a reçu de nombreuses distinctions.

critique par Dominique




* * *