Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La petite voix du cœur de Billie Letts

Billie Letts
  La petite voix du cœur

La petite voix du cœur - Billie Letts

Il y a quelqu'un dans ce monde qui t'aime
Note :

    Novalee Nation a 17 ans et elle est enceinte de 7 mois quand son petit ami, Willy Jack, avec qui elle est en route pour la Californie, l'abandonne sur le parking d'un Wal-Mart dans une petite ville de l'Oklahoma. La jeune fille s'installe dans le supermarché et y vit cachée jusqu'au jour où elle finit par donner le jour à une petite fille, Americus. Elles sont alors recueillies par soeur Mari, une excentrique au grand coeur qui vit dans une caravane.
   
   "La petite voix du coeur" (dont décidément je n'aime ni le titre français, que je trouve gnangnan ni la couverture, qui est carrément moche) est un beau roman qui met en scène des personnages très attachants que la vie a malmenés. Pour vous dire toute la vérité, chers happy few, j'ai eu un peu peur en lisant les premières pages d'être en présence d'un roman très, comment dire "américain" avec bons sentiments et solidarité qui triomphent de tout mais finalement il n'en est rien. Novalee est une jeune fille que la vie n'a pas épargnée: elle n'a jamais connu son père et sa mère l'a abandonnée à l'âge de 7 ans pour suivre un énième boyfriend. Ballotée de foyers en familles d'accueil, Novalee, gentille et un peu niaise, laisse tomber le lycée et s'entiche de Willy Jack, une petite frappe sans envergure. Et c'est à Sequoyah, cette petite ville souvent balayée par les tempêtes où elle se retrouve seule, qu'elle trouvera des amis sûrs et qu'elle finira par rencontrer l'amour.
   
   La galerie de personnages qui l'entoure est émouvante, êtres humains avec qui le sort n'a pas été tendre non plus (soeur Mari a perdu toute sa famille, les Blancoton leur petite fille, Lexie est un aimant à psychopathes, Forney doit gérer une soeur alcoolique et maniaco-dépressive...), mais tous sont animés par une espèce d'optimisme tranquille, qui les rend généreux avec leur prochain. Un roman à lire donc, même s'il souffre d'une traduction parfois approximative pour ne pas dire maladroite qui lui ôte à mon avis un peu de sa force.
   
   Titre original : Where the heart is

critique par Fashion




* * *