Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'année brouillard de Michelle Richmond

Michelle Richmond
  L'année brouillard
  Le rêve d'Amanda Ruth
  Le carnet de la mathématicienne

L'année brouillard - Michelle Richmond

Tout simplement magnifique!
Note :

   «Dans trois mois, j'épouserais son père. Nous ne lui avions pas encore expliqué que j'allais m'installer définitivement chez eux. Que je lui préparerais son petit déjeuner, que je l'emmènerais à l'école et que j'assisterais à ses spectacles de danse, comme le faisait sa mère. Ou plutôt, comme sa mère aurait dû le faire. "Tu as une bonne relation avec Emma, aimait à dire Jake. Tu seras une bien meilleure mère que mon ex-femme ne l'a jamais été." Qu'en savait-il ? D'où tenait-il cette certitude?»
   
   Jake élève seul sa petite fille Emma depuis que sa femme les a abandonnés soudainement, sans jamais donner de nouvelles. Quand il rencontre Abby, il lui demande tout de suite si elle aime les enfants. Mais il n'a pas à s'inquiéter, sa fille et celle qui doit devenir sa future femme s'apprivoisent rapidement.
   
   Un week-end où il est parti réconforter un copain en instance de divorce, Abby et Emma se promènent sur une plage de San Francisco, nappée d'un profond brouillard. La petite fille tient Abby par la main, main qu'elle lâche car elle cherche des coquillages. Au même moment, Abby, photographe professionnelle, est intriguée par un phoque éventré et elle détourne son regard un instant d'Emma pour le prendre en photo. Quand elle repose son regard sur elle, la petite fille a disparu... L'horreur commence alors, la culpabilité, les questions sans réponse: noyade, enlèvement, disparition... Abby rejoue la scène 100 fois dans sa tête, repense à tout ce qui était autour de cette plage... une camionnette blanche entrevue un moment, les voitures sur la route, la mer et ses immenses vagues, et puis toujours cet épais brouillard. Elle cherche de l'aide, auprès de sa sœur, d'autres parents de disparus, auprès des policiers chargés de l'enquête mais rien n'apaise son angoisse, d'autant que Jake, rongé par la souffrance, s'éloigne d'elle.
   
   "Combien de temps me faudra-t-il pour oublier cette journée à Océan Beach? Combien d'années devront passer avant que le bruit des vagues ne me rappelle plus cette chose terrible que j'ai faite? J'ai tellement essayé de me souvenir du moindre détail de cette matinée, et, pourtant, je voudrais croire qu'un jour viendra où je ne serai plus hantée par l'image d'Emma, son seau jaune à la main, s'éloignant de moi sur la plage".

   
   Ce livre est une petite merveille. Une fois ouvert, dès les premières lignes, vous ne le lâcherez pas. Roman psychologique, roman à suspens, il est servi par une écriture magnifique, un scénario somptueux. Il est émaillé de magnifiques passages, et aborde des thèmes comme la maternité et la solidarité. Un livre aussi qui parle de la mémoire, des souvenirs et de l'oubli. Je l'ai lu d'une traite, d'un souffle et ne peux que vous inciter à le rajouter d'urgence sur votre liste de livres à lire.
   
   "Nous autres, nous retenons les hauts et les bas -les moments de grand bonheur, comme les événements qui nous ont fait extrêmement souffrir. Alors que le quotidien s'efface, que les visages deviennent flous et que les endroits où nous avons vécu perdent leur forme et leurs couleurs, nous ne pouvons échapper à nos pires souvenirs".
   ↓

critique par Clochette




* * *



Tentée... mais ratée
Note :

   Vous en conviendrez certainement avec moi, il y a des blogueuses qui écrivent de superbes billets. Alors moi qui suis si faible, je m'emporte, je m'émerveille, je trépigne! Ce livre, il me le fallait. Et me voilà abandonnant mon beau programme de lecture, bâti de longue haleine et malmené d'un jour sur l'autre, vous connaissez ça... Je l'ai commencé dès réception et j'y ai bien trouvé, au début, ce que j'attendais.
   
   Abby, la narratrice, marche sur la plage embrumée avec celle qui va devenir sous peu sa belle-fille, la petite Emma, six ans. Un tout petit moment d'inattention, et Emma disparaît dans le brouillard sans laisser la moindre trace. Elle se sent coupable Abby, elle va tout faire pour retrouver la petite.
   
   Oui mais tout faire pour elle, c'est quoi? Coller des affiches, organiser les équipes de recherche, passer à la radio, errer dans les rues... Eh ben je vous jure, que sur cinq cents pages, c'est vraiment très long... Alors il y a bien aussi ses flash backs sur son passé, son histoire avec Jake, le père d'Emma, le retour inattendu de la mère biologique, des interrogations sur la maternité... mais bon sang, que c'est long! Alors je suis quand même allée jusqu'à la page trois cent quatorze (c'est beau n'est-ce pas?), mais vrai, je n'en peux plus! Même pas poussée par l'envie de savoir s'ils vont retrouver l'enfant vu qu'Abby dit page ? : "..." (ben mince, j'ai paumé la citation, mais en clair, ça dit qu'elle reste disparue pendant un an, donc, ils vont la retrouver!), ni de savoir ce que cette fichue gamine a pu faire pendant tout ce temps.
   
   Pourtant, ce livre est vraiment bien écrit. L'empathie est immédiate avec cette jeune femme qui se sent coupable et qui découvre le sentiment de maternité grâce à cette enfant. Son émotion est patente, on ne peut que la partager (l'angoisse de perdre un enfant est certainement logée dans le coeur de tout parent) même si fort heureusement, l'auteur ne fait pas dans le mélo ou le sentimental.
   
   Ce livre n'a donc pour défaut que d'être beaucoup trop long, en tout cas pour moi, car partout ailleurs, ce ne sont qu'éloges et enthousiasmes. Je me sens seule parfois, vous ne pouvez pas savoir...
   
   
   Titre original : The Year of fog

critique par Yspaddaden




* * *