Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le diable vert de Muriel Cerf

Muriel Cerf
  Le diable vert
  Une pâle beauté

Le diable vert - Muriel Cerf

Voyage au pays du diable
Note :

   Entre compte-rendu objectif et fantasmagorie, "Le diable vert" est le récit d'un voyage en Indonésie. La narratrice est jeune, débordante d'énergie et bien décidée à croquer la vie indonésienne à pleine dent, même si elle n'a pas un sou vaillant. Rien ne lui échappe: de l'amitié avec d'autres jeunes européens partis comme elle à l'aventure à la beauté pétrifiée des temples de Borobudur, sans oublier le charme d'un bel Indonésien - une attitude qui n'est pas dépourvue de risque car dans ce pays où les démons font partie de la vie quotidienne, les épouses jalouses n'hésitent pas à recourir à la sorcellerie et qu'il n'y a pas là de quoi rire!
   
   Inutile donc de compter sur "Le diable vert" si vous cherchez des renseignements pratiques en vue d'un séjour en Indonésie, mais ce livre fera votre bonheur si vous souhaitez vous offrir quelques heures de rêve, de merveilleux et d'exotisme. Le réel talent de conteuse de Muriel Cerf, son écriture sensuelle et débridée, et son sens de l'humour omniprésent, même dans les circonstances les plus dramatiques, en rendent la lecture très agréable. Et pour vous en donner un avant-goût, voici un extrait du prologue: lever de rideau sur la terre des démons et des volcans...
   
   "Le dalang. Celui qui tire les ficelles des ombres derrière l'écran blanc du théâtre javanais. Le récitant des éternelles épopées qui inscrit dans le temps la geste de Râma, la guerre du Mâhâbhârata, les passions, les haines et la folie des nains, des géants, des mortels et des dieux. Le conteur poète qui se fait sphinx pour mettre en marche la machine à broyer les héros.
   Moi j'ai tenté l'aventure sans espoir; j'ai dansé sur le cratère des volcans et j'ai volé vers la couronne du soleil en sachant bien qu'un jour le poids du monde me tomberait sur les épaules et que j'allais être forcée d'assumer la destinée des fous d'orgueil jusqu'à ce que Némésis la vengeance ait fini de me marcher sur le ventre et que je crève juste devant les portes du ciel où je n'entrerai jamais."
   
   
   
   

critique par Fée Carabine




* * *