Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Nord Profond de Olav H. Hauge

Olav H. Hauge
  Nord Profond

Poète Norvégien né en 1908 et mort en 1994

Nord Profond - Olav H. Hauge

Il vient avec une étincelle
Note :

    Encore une acquisition au salon du livre, je n’avais jamais entendu le nom d’Olav Hauge et c’est une découverte totale.
   
   La préface et postface de François Graveline livre un poète en quête d’une vie, Hauge dit «Nous ne sommes rien, ce que nous cherchons est tout.» Une vie difficile et parfois douloureuse Hauge ayant souffert de schizophrénie, sa quête va l’ouvrir à la littérature, à la poésie. Il vit en milieu rural mais parvient à lire beaucoup en volant du temps aux travaux de la ferme.
   Interné plusieurs fois, Hauge ne publiera qu’après la guerre, il a toute sa vie tenu un «journal de l’âme» qui a été publié en Norvège en 2000.
   Le recueil est accompagné des photos de François Monnet qui explique ainsi sa participation à ce recueil «J’ai éprouvé une urgence. Je n’ai pas connu Hauge mais je me suis senti proche de lui. Ses poèmes ramènent à l’essentiel dans un monde trop bruyant, trop bavard. »
   
   
   NE VIENS PAS AVEC TOUTE LA VÉRITÉ
   Ne viens pas avec toute la vérité,
   ne viens pas avec l’océan pour ma soif,
   ne viens pas avec le ciel quand
   je demande une lampe,
   viens avec une étincelle,
   de la rosée,
   un flocon,
   comme les oiseaux emportent
   des gouttelettes après le bain
   et le vent un grain de sel.
   
   
   CE MATIN À MON REVEIL
   Ce matin à mon réveil,
   les vitres étaient couvertes de givre,
   je me tenais au chaud dans les braises d’un bon rêve
   et le poêle répandait
   dans la pièce
   la chaleur
   d’une bûche mijotée toute la nuit.
   
   
    CHANT CHEMINE LEGER SUR MON COEUR
   Chant, chemine léger sur mon cœur,
   chemine léger
   comme la bruyère des marais
   sur la fagne détrempée,
   comme l’oiseau du matin
   sur la glace d’une nuit.
   Briserais-tu l’écorce de ma peine,
   tu te noierais,
   chant.
   
   
   DEMANDE AU VENT
   Demande au vent
   quand il est à bout de souffle.
   Il voyage loin
   et revient souvent
   avec les bonnes réponses.

   
   
    Né en 1908 à Ulvik et mort en 1994 dans la même commune. Il a vécu toute sa vie à Ulvik, un village situé au cœur du Hardanger où il exerçait la profession de jardinier et où il dirigeait un petit verger.
   Il a été fortement inspiré par la poésie chinoise. D'une forme classique à ses débuts la poésie d'Hauge s'est progressivement affranchie de tous les codes, il a été un important rénovateur de la poésie norvégienne. Son oeuvre a été traduite dans une trentaine de langues.

critique par Dominique




* * *