Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Une chambre en Hollande de Pierre Bergounioux

Pierre Bergounioux
  Carnet de notes 1991-2000
  Une chambre en Hollande
  Jusqu’à Faulkner
  Carnet de notes – 2001-2010
  Chasseur à la manque
  Miette
  Carnet de notes, 2011-2015
  Géologies

Pierre Bergounioux est né à Brive-La Gaillarde en 1949. Ancien élève de l'École Normale Supérieure, il enseigne le français en région parisienne. Marié et père de famille, il vit dans la vallée de Chevreuse. Passionné d'entomologie, il pratique également la sculpture.
Portés par un style poétique remarquablement ciselé, ses livres entendent éclaircir la douloureuse question des origines et du déracinement, non seulement géographique mais ontologique

Une chambre en Hollande - Pierre Bergounioux

Un plaisir exigeant
Note :

    Biographie restreinte mais biographie du philosophe Descartes, limitée à une période courte, celle où René Descartes souhaite faire imprimer ses écrits et pour cela choisit la Hollande.
   
   L'auteur prend le lecteur par la main et brosse à grands traits fulgurants l'histoire de l'Europe, des cohortes de César à nos jours. C'est érudit, savant, et formidablement écrit. Comme devant les écrits brillants, sitôt lu l'envie vous assaille de reprendre du début, cette ahurissante contraction des faits m'a laissée abasourdie et admirative.
   
   Quelque part dans cette épopée apparaît René Descartes, Pierre Bergounioux nous le peint se promenant, son Discours de la méthode sous le bras, il convoque Bacon, Montaigne et Shakespeare. Il imagine René croisant Spinoza enfant dans les rues de Leyde.
   Pierre Bergounioux s'interroge :
   «On s'explique assez mal qu'un Français confie un manuscrit à un imprimeur hollandais, encore moins qu'il se soit établi aux Pays Bas depuis huit ans quand sa seule occupation ne consiste qu'à penser. Parce que rien n'est plus indifférent à celle-ci que l'endroit où l'on s'y adonne.»

   
   Pourquoi Descartes homme d'épée qui a traîné ses guêtres dans toute l'Europe au service des princes et rois du moment, se retire-t-il ainsi du monde et pourquoi en Hollande ?
   
   Peu à peu se dessine Descartes, ses exigences philosophiques, ses errances géographiques jusqu'à cette chambre où il écrit une nuit la Première Méditation.
   
   La situation politique de la France d'alors interdisant au philosophe d'écrire en toute quiétude, en toute liberté dans son pays, il a fait le choix de la Hollande de sa tolérance religieuse et de l'accalmie des batailles.
   Cet exil, ce retrait, vont permettre à la pensée de Descartes de s'épanouir et de donner des textes parmi les plus importants de la philosophie.
   
   Lire Pierre Bergounioux est un plaisir exigeant et ce dernier livre ne déroge pas à la règle.
   ↓

critique par Dominique




* * *



L'Europe en accéléré
Note :

    On le sait depuis la lecture de ses Carnets de notes : Pierre Bergounioux met un soin extrême à tout ce qu'il fait, y compris à la rédaction des articles et textes de commande pour lesquels il est sollicité. La preuve en est donnée par cette plaquette, fruit d'un travail commandé par Wouter Van Orschot, éditeur à Amsterdam, à trois écrivains français (Bergounioux, Michon et François Bon) qui devaient fournir un récit lié à la ville.
   
   Bergounioux a choisi de raconter Descartes et le pourquoi de son installation en Hollande pour y livrer ses "Méditations" et le "Discours de la méthode". Il nous embarque d'abord dans une fulgurante histoire de l'Europe des origines à nos jours ou presque, on a l'impression de regarder en accéléré, cloué au siège, les actualités cinématographiques Pathé, avec des raccourcis fulgurants: "Pendant que Pompée guerroie en Espagne, Crassus contre les Parthes, vers la Perse, où il périra, César obtient le proconsulat de la Gaule cisalpine et de la Narbonnaise. C'est alors, en 58, que débute la période agitée qui prendra fin, deux mille ans plus tard, à la libération de Paris." Vient ensuite le moment de présenter l'homme, Descartes, dans une biographie elle aussi galopante puis, troisième temps, le nœud du livre, les raisons qui ont fait que ses œuvres majeures ne pouvaient qu'être composées en Hollande et nulle part ailleurs. Ce qui donne un tableau de l'Europe du XVIIe siècle dans lequel les données sociales, intellectuelles, militaires, géographiques et climatiques se sont agencées de façon à donner naissance à ces trois phares que sont Shakespeare, Cervantes et Descartes, chacun d'entre eux étant le résultat d'une pensée, d'une histoire et d'un territoire précis.
   
   C'est du Bergounioux, brillant, exigeant, sévère, et c'est aussi vaste que du Braudel.

critique par P.Didion




* * *