Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Genesis de Bernard Beckett

Bernard Beckett
  Ados: Genesis

Ados: Genesis - Bernard Beckett

Examen d’entrée
Note :

   Pour Anximandre, c’est le grand jour. Après trois années de préparation avec son tuteur Périclès, elle passe l’examen d’entrée à l’Académie, l’institution qui décide des destinées du monde dans lequel elle vit. Cinq longues heures d’un entretien plein de surprise l’attendent.
   
   En voilà une surprise! Au départ on fait la grimace: des dialogues, un univers science-fiction qui paraît ma foi fort traditionnel avec une héroïne adolescente. Et puis soudain, tout dérape. De questions en réponses, Bernard Beckett dresse le portrait d‘un monde qui a survécu à une sorte d’apocalypse: guerres, épidémies ont décimé la population terrestre, le seul bout de terre demeurant préservé étant l’île de ………….. Protégée par sa grande barrière maritime. Sur cette île où les grands principes de Platon ont été appliqués à l’organisation sociale, tout étranger abordant est considéré comme une menace immédiatement supprimée, l’individu est nié au profit de la communauté et chacun vit selon la destinée que sa naissance lui a promis. Mais dans ce monde où tout est soigneusement contrôlé, un grain de sable va venir gripper les rouages. Adam, un soldat, va faire le choix de la révolte. Sa condamnation, participer au développement d’Art, une Intelligence Artificielle.
   Quelques années ou siècles plus tard, Anaximandre raconte à ses examinateurs la vie d’Adam et les événements qui ont mené au Grand Dilemme, la fin de la société issue de la grande catastrophe.
   
   Le choix du dialogue, du jeu de questions et réponses entre le candidat et son jury permet d’amener petit à petit les choses d’abord en jouant sur la tension inhérente à la situation d’examen, puis, petit à petit, par le récit des jours passés. Au fil des heures, on voit Anaximandre développer ses idées, perdre toute réserve, s’enthousiasmer et dévoiler de plus en plus d’elle-même. Beaucoup de philosophie dans tout cela: il est question de la définition de l’humain, de l’âme, de la désobéissance, des systèmes politiques et sociaux, de l’histoire, etc. Ce qui est le plus intéressant est de voir les conséquences pratiques de l’application de certaines idées.
   
   Tout cela donne au final un roman au fond dense, développant une multitude d’idées et plein de suspense. C’est une introduction parfaite à la philosophie, une piqûre de rappel bienvenue aussi pour les plus grands. Sans doute un brin difficile pour les ados qui n’auraient aucune notion de philo, mais ils devraient pouvoir y trouver leur compte aussi, l’identification à Anaximandre fonctionnant fort bien. Il n’y a certes rien de bien nouveau dans ce roman, mais il est très bien troussé et vient complété parfaitement l’existence des classiques du genre comme "La planète des singes" ou Asimov pour ne citer que ceux-là.
   
   Et pour la petite histoire, j'aime beaucoup la couverture française, là, c'est dit!
    ↓

critique par Chiffonnette




* * *



Pour réviser sa philo
Note :

   Roman pour la jeunesse. Là je crois que l'éditeur y va un peu fort et je ne suis pas certaine que ce roman trouve son public réel. Enfin peut-être que je me trompe!
   
   Néanmoins, rien n'est assuré qu'en axant sur la philosophie, l'argumentation fasse mouche. A moins que nos amis du marketing n'ait espéré renouveler le succès du "Monde de Sophie" ? Franchement, aucune hésitation en ce qui me concerne. A l'ouvrage  que je vous présente va ma préférence, car les longueurs en sont absentes.
   
   Le fait de l'avoir écrit sur un modèle de science fiction permet sans doute ce côté destiné à la jeunesse, qui me convient parfaitement d'ailleurs. Et oui, tout le monde ne peut pas être une inconditionnelle de la philosophie. En glissant le lecteur dans la peau d'Anax, Bernard Beckett le met au plus près de son personnage, de ses sentiments et des événements qui s'enchaînent. Tout en présentant son personnage passant son examen, l'auteur la confronte à différentes réflexions; certaines auxquelles elle avait déjà réfléchi, qui se trouvent parfois bousculées par le contexte ou d'autres totalement nouvelles qui sont le fait de ses propres observations par rapport aux remarques, absences de réactions de ses examinateurs ou simplement par le fait que, confrontée au stress de la situation elle voit certains événements différemment.
   
   En nous plongeant dans un futur ou la guerre, la renaissance d'une civilisation et la place de l'être humain est repensée en catégories, l'auteur agit fort intelligemment et permet, sans brusquer, d'amener des notions philosophiques tout en jouant sur la curiosité de ses lecteurs avides de savoir le devenir à la fois d'Adam (dont on connaît la date de décès) mais également du résultat de ce rite de passage qu'est l'examen.
   
   Effectivement la chute apporte de nombreuses surprises même si certaines étaient sous sous-jacentes.

critique par Delphine




* * *