Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La Traversée du continent de Michel Tremblay

Michel Tremblay
  Le cahier rouge
  C'ta ton tour Laura Cadieux
  Les belles sœurs
  Bonbons assortis
  Un ange cornu avec des ailes de tôle
  Quarante-quatre minutes Quarante-quatre secondes
  Chroniques du plateau Mont-Royal
  Le trou dans le mur
  La Traversée du continent
  La traversée de la ville
  La Traversée des sentiments
  Au hasard la chance

Michel Tremblay est un écrivain québécois, né en 1942.
Il écrit des romans et du théâtre.
Il a profondément marqué le monde littéraire canadien en utilisant le dialecte québécois (le joual), en exerçant une critique de la société sclérosée et en choisissant ses personnages principaux parmi les classes laborieuses ( des femmes, en particulier). Par delà même le monde littéraire, il a eu une réelle influence sur l'évolution des idées au Québec.
La qualité de son travail est reconnue et, depuis 30 ans, son oeuvre est couronnée de prix.

La Traversée du continent - Michel Tremblay

La traversée initiatique de Nana
Note :

   L'auteur le plus célèbre du Québec s'est souvent inspiré de sa mère qui a occupé une place marquante dans sa vie, personnelle comme artistique...
   
   "La Traversée du continent", son vingt-sixième roman a ceci de particulier qu'il évoque un chapitre de la vie de sa mère qu'il n'a jamais connu: «J'ai inventé complètement une enfance à ma mère», raconte l'auteur.
   
   Ce premier volet de "la diaspora des Desrosiers" raconte le parcours de Rhéauna, surnommée Nana, qui traversera une grande partie de l'Ouest canadien en route pour Montréal, où elle doit rejoindre sa mère.
   En 1912, la jeune fille de 10 ans quitte Sainte-Maria-de-Saskatchewan, enclave francophone et catholique de 200 âmes, où on entend la nuit pousser le maïs en craignant l'oeil du Grand Manitou. Au terme d'un voyage de trois jours, Nana arrive à destination transformée...
   À bord du train, en croisant des passagers, aussi lors d'escales passées en compagnie de trois parentes aux ailes felliniennes: la vieille fille Régina, dont la seule distraction est un piano dont elle joue divinement, la mère et épouse Bebette et la prostituée Lou, les rôles auxquels les femmes de cette époque étaient confinées: celui de la mère, celui de la vieille fille ou celui de la prostituée. «Une guidoune, c'est une femme indépendante», dit la petite cousine Lou à Rhéauna, l'adolescente apprend des choses sur la vie dont elle ne pouvait pas deviner l'existence!
   
   Le roman se déroule en divers endroits de l'Ouest canadien, dont Maria, Regina et Winnipeg, On a beaucoup parlé des francophones du Québec qui se sont exilés en Nouvelle-Angleterre, on a peu parlé de ceux qui sont allés vers l'Ouest pour construire les chemins de fer.
   
   Inspiré par l’affection qu’il porte à la personne et au personnage de sa mère, Michel Tremblay renoue avec la veine centrale qui alimente le cœur de son œuvre. Voilà un roman d’une immense tendresse, qui nous fait remonter aux origines mêmes de son projet littéraire, bien avant que Nana ne devienne l’universelle Grosse femme d’à côté...
   Cette empathie, cette tendresse que Tremblay éprouve pour ses personnages, elle est encore présente à chaque page de ce roman.
   
   Un immense et tendre bonheur de lecture!
   
   La Diaspora des Desrosiers, série de neuf romans :
   
   La Traversée du continent (2007)
   La Traversée de la ville (2008)
   La Traversée des sentiments (2009)
   Le Passage obligé (2010)
   La Grande Mêlée (2011)
   Au hasard la chance (2012)
   Les Clefs du Paradise (2013)
   Survivre! Survivre! (2014)
   La Traversée du malheur (2015).
   

critique par Françoise




* * *