Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Stravaganza - Cité des secrets de Mary Hoffman

Mary Hoffman
  Stravaganza : Cité des masques
  Ados: Stravaganza - Cité des secrets

Ados: Stravaganza - Cité des secrets - Mary Hoffman

Un gros parti pris! (de ma part)
Note :

   Stravanganza est une série jeunesse pour laquelle j'ai définitivement un gros parti pris et que j'ai relue plusieurs fois. J'ai acheté le premier tome - "City of Masks" - parce que la couverture était brillante et que je la trouvais jolie alors que je n'en avais jamais entendu parler (bon... ils ont réédité depuis et ils n'ont plus les mêmes couvertures... je suis horriblement déçue!) J'ai tout de suite adoré l'histoire et j'ai dû attendre à chaque fois pour la sortie du nouveau tome. À chaque fois, j'avais l'impression de retrouver de vieux amis!!
   
   En gros, Stravanganza, c'est l'histoire d'adolescents - malheureux, pour une raison ou pour une autre - qui, par la découverte d'un talisman, peuvent voyager vers la Talia, une sorte d'Italie parallèle, au 16e siècle. Cette Talia, monde de capes et d'épées n'est pas tout à fait semblable à notre Italie... en fait, dans cette version, ce n'est pas Romulus qui a gagné et fondé Rome mais plutôt Remus qui a fondé Remora. Par la suite, tout est un peu différent. Et la Talia est quand même plus magique que l'Italie, sans être tout à fait fantastique!
   
   Dans ce tome, on retrouve presque tous les Stravaganti que nous avons pu connaître jusqu'ici: Luciano (mon préféré, bien entendu), Georgia, Sky, Nicholas ainsi que le Dr Dethridge et Rodolfo. Arianna n'est pas loin, bien entendu!! J'étais comme une petite fille à chaque retrouvaille et l'histoire, pleine de rebondissements, implique plusieurs d'entre eux. C'est moins sanglant que "City of Flowers", mais le danger est toujours omniprésent et les vilains di Chimici sont encore présents et tentent de s'en prendre à Luciano (étudiant à l'université de Pavadia) ainsi qu'à tous ceux qui n'ont pas les mêmes croyances qu'eux... ce qui inclut bien des gens. Matt atterrit donc dans le Scriptorium de Padavia suite à la passation d'une nouvelle loi qui condamne à la mort par le feu tous ceux qui pratiquent rites et magie contraires à la religion des di Chimici. Vous pouvez imaginer qu'au 16e siècle, ça implique bien des choses!!!
   
   J'aime toujours autant retrouver ce monde d'ailleurs, avec ses bizarreries et ses différences, cette fois avec son université, les connaissances qu'on y enseignait, le début de l'imprimerie. Le livre n'est pas truffé de descriptions mais je m'y crois à chaque fois. Oui, les péripéties se règlent un peu facilement, oui, c'est parfois un peu simpliste mais pour moi, ça me va parfaitement! Dans ce cas, j'ai surtout aimé les moments avec Luciano (bon... et un peu Nicholas aussi!) qui confronte son passé et qui doit survivre dans ce monde tellement différent. Le personnage de Matt m'a moins touchée (je suis toujours un peu fâchée contre eux quand leur "mission" se termine!!) et sa quête de soi était un peu à l'arrière plan... mais comme c'était pour faire de la place à mes "vieux copains", ce n'est pas moi qui vais me plaindre! Je n'ai jamais senti que c'était "preachy" mais chacun des Stravaganti a une mission en Talia et par rapport à lui-même.
   
   Et la fin - ainsi qu'un certain événement non résolu - laisse l'espoir d'autres tomes... ce qui n'est pas pour me déplaire!!!

critique par Karine




* * *