Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 06 ans: Yakouba de Thierry Dedieu

Thierry Dedieu
  Dès 06 ans: Yakouba
  Dès 06 ans: Un mur sur une poule
  Dès 05 ans: A la recherche du Père Noël

Dès 06 ans: Yakouba - Thierry Dedieu

♫♫Dans la jungle, terrible jungle♪
Note :

   Thèmes: Afrique, Initiation, Lion
   
   En plein coeur de l'Afrique, on prépare une grande fête. Les femmes cuisinent, les hommes se rassemblent. C'est le jour de l'initiation de Yakouba et de tous les autres jeunes hommes, prêts à devenir guerriers. On entend les tam tam. C'est un jour sacré. Yakouba part au fond de la jungle à la recherche du lion, qu'il doit tuer pour prouver sa bravoure, sa force et son courage. Il attend le moment, seul. Soudain le lion surgit mais Yakouba croise son regard. Il lit en lui. Le lion est épuisé et blessé. Yakouba n'aurait aucun mal à le tuer... quel sera son choix?
   
   "Yakouba", petit album sur un rite de passage important en Afrique: l'âge de devenir un guerrier, un vrai homme et l'occasion pour les jeunes garçons de prouver leurs valeurs. Courage, volonté, force mais tuer n'est-il pas finalement un choix... c'est ce que nous montre Thierry Dedieu où le texte court s'harmonise parfaitement avec les couleurs de l'album.
   
    Des illustrations noires sur fond blanc provoquent un contraste saisissant. Ce jeu de deux antagonismes est représentatif du thème de l'album: la violence des actes, la violence d'un tel rite de passage entre l'enfance et le monde adulte. Yakouba se trouve devant un choix philosophique et existentiel: tuer plus faible que soi et revenir avec les honneurs, ne pas décevoir son père, ses oncles, les hommes du village ou épargner l'adversaire et créer la déception de tout un village mais en ressortir grandi dans son coeur.
   
   Grandir ou être banni... La gloire ou l'échec mais est-ce que choisir selon sa conscience est synonyme d'échec? Je vous laisse découvrir l'issue du combat spirituel. J'ai adoré la fin. Je la trouve très intelligente et subtile notamment par le dessin qui illustre la dernière phrase.

critique par Laël




* * *