Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les secrets de Laviolette de Pierre Magnan

Pierre Magnan
  Le sang des Atrides
  L'Arbre
  Le parme convient à Laviolette
  La maison assassinée
  Les charbonniers de la mort
  La naine
  Chronique d’un château hanté
  Les secrets de Laviolette
  Laure au bout du monde
  Elégie pour Laviolette
  Pour saluer Giono
  Ados: L'enfant qui tuait le temps

* Interview dans la rubrique "Rencontres"

Les secrets de Laviolette - Pierre Magnan

L'Amour et ses méfaits
Note :

   Alors de lui qu'est-ce que vous connaissez? évidemment "la maison assassinée", reprise il doit y a voir une dizaine d'années au cinéma avec Bruel, cela aide... mais il y a aussi "les courriers de la mort" et peut être son très beau premier roman "l'aube insolite" sur la résistance.
   
   Bon en tout cas ici, nous revoilà avec le Commissaire Laviolette avant qu'il ne devienne ou après, pleins de ses souvenirs qui font les hommes. Trois nouvelles: le fanal, Guernica et l'arbre.
   
   Anodin ces titres, le succès d'une nouvelle tient en partie surtout au niveau policier par l'attente et aussi par la tension le retournement de situation où le petit plus qui vous fera basculer. Eh bien je dois dire que c'est assez réussi pour les deux premières qui sont mes préférés... Mais plus j'y pense, et plus je trouve que chaque nouvelle a sa part de surnaturel qu'il soit esquissé dans le fanal, dans le domaine de l'irréel, et de la perception pour Guernica et dans la projection dans le réel pour l'arbre.
   
   Chaque nouvelle s'inscrit dans un cadre hérité du passé où tout se transmet encore de manière orale ce qui se prête bien aux nouvelles dites, racontées comme c'est le cas ici. Il ne s'agit pas à proprement parler de policier dans le sens où il n'y a pas d'enquête, de tueurs en série sanguinaire mais plutôt d'Amour et de ses méfaits, des traditions et d'un je ne sais quoi de petite musique de l'âme...
   
   Voilà alors plongez-vous tranquillement dans ces nouvelles récupérées dans le charmant village de Moustiers Sainte Marie qui encastré dans la falaise surplombe le lac de sainte croix qu'il faut connaître un jour ou l'autre tant sa couleur vous enivre...
   
   Alors lisez bonnes gens, lisez, c'est le coeur qui vous le demande...

critique par Herwann




* * *