Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Autre monde T2: Malronce de Maxime Chattam

Maxime Chattam
  Carnages
  L'âme du Mal
  Maléfices
  In Tenebris
  Le 5e règne
  Les arcanes du chaos
  La théorie Gaïa
  Ados: Autre monde T1: l’Alliance des Trois
  Ados: Autre monde T2: Malronce
  Le requiem des abysses
  Leviatemps

Maxime Chattam est un auteur français de romans policiers né en 1976.

Ados: Autre monde T2: Malronce - Maxime Chattam

Un imaginaire fertile
Note :

   Matt, le pilier de l’Alliance des Trois (Cf. tome 1), apprend fortuitement qu’il est recherché par une reine Cynik, la reine Malronce: un avis de recherche circule parmi les Cyniks lié à une énigmatique «quête des peaux». Notre trio de jeunes adolescents décide de quitter la communauté des Pans qui vit sur l’île Carmichael pour se rendre vers le Sud, à la rencontre de cette mystérieuse reine Malronce. Ils décident de traverser la terrifiante Forêt Aveugle et se heurtent à un monstre qui lui aussi recherche Matt: le Raupéroden. Nos trois amis doivent affronter d’étranges créatures…
   
   Voilà un deuxième tome qui s’inscrit pleinement dans la lignée du premier. On retrouve là quelques-uns des «ingrédients» chers à Chattam qui rendent la lecture agréable.
   
   «L’Alliance des Trois» (tome 1) était peut-être plus statique (hormis la première partie décrivant la fuite de New York), l’action se déroulant sur l’île Carmichael, l’auteur analysant les rapports sociaux entre les différents Pans de la communauté. «Malronce» (tome 2) est plus dynamique: il nous décrit le long cheminement du trio vers le Sud à la rencontre de la reine Malronce. Bien des péripéties guettent les trois adolescents, sous forme de créatures effrayantes (aux noms imagés, tels les Mangeombres, des monstres qui s’emparent, la nuit, des ombres des êtres vivants, les aliénant à tout jamais), de lieux surprenants (des bateaux voguant sur des mers de feuillage, des dirigeables manœuvrés par des méduses, des cités moyenâgeuses construites par des adultes, …), de peuples étranges (les Kloropanphylles, enfants aux cheveux verts) ou encore d’humains peu recommandables, tel le Buveur d’Innocence dont le nom en dit long sur la perversité.
   
   Chattam développe un imaginaire fertile, dans une langue accessible, avec parfois un côté un peu glauque (on retrouve le Chattam des thrillers, telle «la trilogie du mal»), notamment quand il évoque l’anneau ombilical, une chaîne qui relie les Pans depuis le nombril à leur maître Cynik. Les descriptions des chairs boursouflées est parfois assez gore (trop pour le public visé?).
   
   Chattam soulève de bonnes questions dans ce tome 2, notamment sur le monde adulte, évoquant l’emprise de la religion et des gourous sur les consciences. Cependant, sa vision de ce monde reste un peu trop manichéenne, tous les adultes étant classés du côté des «méchants», les enfants demeurant bons. Il apportait une nuance dans le tome 1 en présentant un adulte aux traits sympathiques. Les adultes du tome 2 sont violents, cruels et pervers et veulent en finir avec les enfants.
   
   Je me suis attachée aux personnages composant l’Alliance des Trois et j’ai vibré avec eux lors des moments tendus mais aussi lors des moments heureux. Ce livre présente un côté fantastique à travers les pouvoirs «magiques» des Pans, nommés «altération».
   
   Un livre rempli d’action, de suspens, de mystère, de rebondissements, à la plume diablement efficace.

critique par Seraphita




* * *