Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Play-back de Didier Daeninckx

Didier Daeninckx
  En marge
  Le der des ders
  La mort n'oublie personne
  Le Poulpe : Éthique en toc
  Le facteur fatal
  Play-back
  Dès 10 ans: Il faut désobéir : La France sous Vichy
  Dès 10 ans: Un violon dans la nuit
  Passages d'enfer
  La route du Rom
  Lumière noire
  Mort au premier tour
  Cannibale
  Camarades de classe
  Itinéraire d’un salaud ordinaire
  Métropolice
  Nazis dans le métro
  Missak
  Histoire et faux-semblants
  Meurtres pour mémoire
  Galadio
  D comme: Le der des ders
  Le dernier guérillero
  Rue des degrés
  Caché dans la Maison des Fous
  D comme: Octobre noir

Didier Daeninckx est né en 1949.
Avant d’être écrivain, il fut imprimeur, animateur, journaliste local..
Son premier livre fut «Meurtres pour mémoire», dans la Série Noire Gallimard en 1984.
Son œuvre de romans populaires ou policiers (Il a plusieurs fois participé aux aventures du Poulpe) s’accompagne d’une critique sociale, historique et politique. Elle a déjà été récompensée par plusieurs prix.

Play-back - Didier Daeninckx

Cap à l'Est, la Lorraine.
Note :

   Didier Daeninckx nous emmène cette fois en Lorraine. Play-back est un polar écrit en 1986, les malheurs de la Lorraine sidérurgique étant depuis longtemps avérés, de même que les tentatives pathétiques pour fournir des alternatives. Didier Daeninckx qui n'a pas laissé sa conscience sociale dans sa poche s'appuie sur ce contexte pour nous fournir une histoire comme d'habitude digne d'intérêt.
   
   Un écrivain non reconnu (comprendre non publié) est contacté ex abrupto par un ami de jeunesse surgi de nulle part pour lui proposer un deal ; lui faciliter la publication de ses romans en échange d'un service : jouer le nègre pour écrire la biographie d'une de ces vedettes éclair du Show Bizz, de celles qui sont lancées comme des savonettes et aussi vite périmées. Il accepte et se trouve donc amené à la rencontrer dans son pays de naissance, la Lorraine donc, une de ces villes sinistrées, de celles dont l'avenir a perdu l'adresse.
   
   Parallèle subliminal entre le projet de l'écrivain qui accepte de se mettre entre parenthèses, oublier sa personnalité, pour fournir de la daube à des gens sans scrupules, et une région qui, pour le moins, a mis, par la force des choses, sa personnalité également entre parenthèses.
   L'histoire est rondement menée. L'écriture de Daeninckx est toujours aussi naturelle. Ses personnages ne sont pas du type «noir ou blanc». On y croit, on les aime ?
   Une belle réussite.

critique par Tistou




* * *