Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 05 ans: N'oublie pas de te laver les dents! de Corentin

Corentin
  Dès 05 ans: N'oublie pas de te laver les dents!

Dès 05 ans: N'oublie pas de te laver les dents! - Corentin

Dis papa, pourquoi...?
Note :

   Il y a des questions impossibles que les enfants ont le chic de poser à des moments incongrus, barbotage tranquille dans le bain ou lecture fascinante d'un livre ou du journal. Ce sont ces moments-là, si particuliers qu'ils en deviennent savoureux, que Corentin croque avec humour et tendresse.
   
   Un petit crocodile pose LA question à son papa qui lit son journal dans sa baignoire (tout le monde sait que les crocodiles passent beaucoup de temps dans l'eau): "Dis, papa, pourquoi on n'en mange jamais?" (bien entendu l'évidence n'est claire que pour le petit croco). Le papa croco ne saisit pas du premier coup aussi le petit croco est-il plus explicite: "Pourquoi on ne mange jamais de petite fille?" Nous aussi, nous nous demandons bien pourquoi! La réponse est digne de bon sens parental: on ne mange pas de petite fille parce que c'est trop sucré, tellement sucré que "cela en est écœurant"! Certes, certes, mais cela laisse, dirons-nous, le petit croco sur sa faim: c'est qu'il ne voudrait pas demeurer idiot et connaître enfin le goût particulier de la petite fille.
   
   N'écoutant que son idée fixe, le petit croco décide, malgré les mises en garde gustatives de son papa, de sonner chez leurs voisins afin de goûter à leur petite fille. Chez les voisins, le papa est confortablement installé dans son fauteuil à lire son journal, tandis que sa fillette lit un album, assise sur le canapé, le chien à ses pieds et le chat sur le canapé. Le papa pose diverses questions ("Qu'est-ce que tu lis?" ...)....qui restent sans réponses, sans que cela semble le gêner: chacun plongé dans sa lecture. Notre petit croco sonne à la porte, la petite ouvre mais ne le voit pas (il s'est empressé de nager dans le moelleux de la moquette) et retourne à son histoire. Laconique, le papa lui demande "Qui c'est?" puis "C'était qui?" , sans lever les yeux de son journal; la scène de lecture est scandée par les questions d'ordre domestique du papa "As-tu appris tes leçons?" "As-tu fait tes devoirs?" "As-tu écrit à Mamie?" Le petit croco s'approche des jambes de la fillette, ouvre grand sa gueule et... le chien se met à aboyer l'envoyant se cacher derrière le canapé. Personne ne comprend ce qui lui arrive et tout le monde se replonge dans sa lecture. C'est alors que le papa pose à nouveau la question "Qu'est-ce tu lis?" et la fillette de lui répondre "Je suis en train de lire l'histoire d'un petit crocodile complètement idiot. Il veut manger une petite fille..." du coup, elle interroge son papa "Dis, papa, pourquoi on n'en mange jamais?" ...de crocodile bien sûr... "parce que c'est sale et que ça sent la vase (...) si tu veux y goûter j'ai aperçu un crocodile derrière le canapé tout à l'heure." C'est la débandade du petit croco qui revient chez lui, essoufflé et bien décidé à ne plus jamais tenter de goûter à une petite fille: trop sucré et trop écœurant! La chute de l'histoire est amusante (elle a fait se tordre de rire mes élèves de 4/5 ans): "N'oublie pas de te laver les dents. Le sucre c'est mauvais pour les dents" dit le papa croco ce à quoi répond le petit croco "ça me fait penser que je n'ai pas écrit à mamie!" ("Et pourquoi je n'ai pas l'album de Corentin", chute qui m'a bien fait rire!)
   
   Une fois encore, le texte et l'image se complètent et se répondent à merveille: le minimalisme du texte est largement compensé par les messages des illustrations et l'atmosphère qui s'en dégage. On entendrait presque le tic-tac de la pendule s'il y en avait eu une. On ressent la chaleur feutrée d'un début de soirée tranquille en famille, la parenthèse temporelle d'une lecture avant de vaquer aux occupations quotidiennes de fin de journée, la tendresse d'un moment partagé avec son père (Corentin souligne avec justesse l'importance d'échanger entre enfant et père). On sent l'imaginaire de l'histoire lue par la fillette prendre le pas sur la réalité des choses (représentée par le journal et le père), un imaginaire que seuls les animaux domestiques palpent. L'intrusion magique d'un faux danger et surtout le côté miroir des situations sont un vrai régal.
   
    Le dessin est simple mais efficace, pas de surcharge, Corentin va à l'essentiel; le texte aussi est simple et l'intrusion d'une phrase référant à un langage plus soutenu fait entrer le drolatique dans le récit "Certes papa, mais il me plairait néanmoins d'y goûter." L'amusant (et le fondamental) est que, que l'on soit animal (crocodile) ou humain, on raconte les mêmes choses, on pose les mêmes questions et surtout, les enfants veulent toujours vérifier la véracité des propos des parents.
   De plus, la lecture apprend la différence entre un petit crocodile et une petite fille: le premier a un goût de vase, la seconde est trop sucrée... dans tous les cas, il ne faut oublier de se laver les dents!
   
   "N'oublie pas de te laver les dents!" est un album loufoque où rêve et réalité se mêlent et se confondent en une histoire délirante... bref, un excellent Corentin qui provoque d'étranges interrogations sur l'attitude du papa de la fillette: s'en fiche-t-il qu'elle soit croquée par le petit croco (c'est le chien qui la défend)? Cependant, on s'aperçoit qu'il l'avait repéré dès le début... ce qui rassure le lecteur.

critique par Chatperlipopette




* * *