Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Marquée de P.C et Kristen Cast

P.C et Kristen Cast
  Ados: Marquée
  Ados: Trahie

Ados: Marquée - P.C et Kristen Cast

Bloodlust
Note :

   Zoey Montgomery est une adolescente comme les autres: 16 ans, presque 17, elle déteste son beau-père, vient de rompre avec son petit ami qui a découvert les vertus cumulées de l'alcool et de la drogue, a pour meilleure amie une véritable pétasse et déteste les maths. Cette vie routinière est rompue un beau matin par l'apparition d'un Traqueur qui lui impose la Marque: Zoey a été choisie, elle est un vampire. La voilà donc contrainte pour ne pas mourir de rejoindre La Maison de la Nuit, le lycée des vampires dans un quartier huppé de la ville. Elle va y découvrir qu'elle a manifestement été choisie par la déesse Nyx pour accomplir quelque chose...
    
   Oui, je sais, chers happy few, voici une énième histoire de vampires pour adolescents, mais qui est un peu différente de ce qu'on a l'habitude de lire. Le monde créé dans "Marquée" par les Cast mère et fille (car le roman, enfin, la série, est écrite à deux mains et on sent bien la patte de la jeune fille qu'est Kristin dans les références et les réactions des jeunes gens) emprunte à plusieurs univers: les vampires vivent au grand jour (enfin, presque, parce qu'ils préfèrent quand même la nuit) et trustent notamment le monde de l'art (tous les poètes, écrivains et acteurs célèbres sont des vampires, surtout Hugh Jackman qui ne fait donc pas fantasmer uniquement les trentenaires, je dis ça, je dis rien), le vampirisme est une mutation génétique contre laquelle on ne peut rien et qui se manifeste à l'adolescence et les vampires récemment marqués (par un tatouage en forme de lune qui se ramifie quand et si le vampire atteint l'âge adulte) vont à l'école, ce qui n'est pas sans rappeler un certain petit magicien anglais.
    
   Si rien n'est nouveau (sauf peut-être la grande place donnée dans cette société au Peuple de la Foi, espèce de secte bien pensante qui disparaît un peu trop vite du décor), la combinaison du tout fonctionne correctement, même si au niveau des personnages les Cast n'ont pas réussi à faire l'économie des clichés: Zoey est une jeune fille forcément différente, d'une beauté renversante et d'une intelligence ad hoc, d'une vertu morale exemplaire ("moi, mentir, quelle horreur", passe-t-elle son temps à dire quand elle ne cherche pas le meilleur moyen d'aider son prochain), dont les origines cherokee lui donnent des affinités avec la magie et que tous les garçons ne peuvent s'empêcher d'avoir envie de séduire... (Serait-il possible un jour que les héroïnes de ce type de romans n'attirent pas immédiatement et irrémédiablement le superbôgosse au sourire ravageur qui fait pâmer toute la gent féminine, mmmh? Oui, cher auteur qui surfe sur la vague du vampirisme light pour faire rêver les adolescentes, c'est à toi que je parle.) Et Zoey a pour amis et sidekicks l'incontournable péquenaude au grand coeur (encore que pour une fois l'action se déroule à Tulsa, ça nous change) qui est aussi sa coloc', les deux filles grandes gueules, l'inévitable copain gay et elle est évidemment en butte aux manigances de la garce de service, Aphrodite.
   
    Le style hésite entre très moyen et parfois affligeant (mais j'ai lu les épreuves non corrigées, ce qui me pousse à l'indulgence) et côté intrigue, on voit venir les rebondissements en lecteurs perspicaces que nous sommes et on comprend très vite de quoi il va retourner dans les tomes suivants. Mais comme je suis habitée par un esprit scientifique qui ne demande qu'à s'exprimer, j'ai lu le deuxième dans la foulée, histoire de vérifier mes hypothèses de lecture. Je sais que ma rigueur vous impressionne, chers happy few, inutile de nier.

critique par Fashion Victim




* * *