Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La preuve de Agota Kristof

Agota Kristof
  Le grand cahier
  La preuve
  Le troisième mensonge
  C'est égal
  L'analphabète
  Hier

Agota Kristof est née en 1935 en Hongrie et décédée en 2011 en Suisse où elle s'était réfugiée depuis l'écrasement de la révolte de 1956.
Elle écrivait en français.

La preuve - Agota Kristof

Suite du Grand Cahier
Note :

   Après "Le Grand Cahier", "La preuve". L'atmosphère est toujours aussi étrange et envoutante. Déprimante aussi dans ce contexte de pays totalitaire replié sur lui même et dont les habitants doivent trouver d'autres raisons de vivre qu'être bêtement heureux. Survivre par exemple. A. Kristof nous trimbale de bout en bout et nous laisse peu de chances de comprendre réellement ce qui se passe dans cette affaire de jumeaux. On reste envoûté et ce qui reste après lecture, ce n'est pas l'histoire, c'est l'atmosphère dans laquelle elle trempe et c'est bien ça qui est magique.
   
   Claus a quitté le pays. Lucas est resté seul dans ce pays où, la guerre terminée, des soldats pratiquent l'occupation et tous ses corollaires.
   
   Il y a dans ce tome davantage une histoire qui reste en tête, un fil conducteur. Mais toujours du détachement par rapport aux êtres, comme une machinerie qui broie l'humain, à part quelques étincelles d'amour et de bonté qui brillent par éclats.
   
   Une suite plus construite que «Le grand cahier» mais dont on se demande comment ça peut finir.
   

critique par Tistou




* * *