Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

A comme: Sept missionnaires de Alain Ayroles

Alain Ayroles
  A comme: D, tome 1, "Lord Faureston"
  A comme: Sept missionnaires
  A comme: De cape et de crocs - T 1
  Ados: De Cape et de Crocs -T 2 et 3
  A comme: D, tome 2, Lady d'Angerès
  A comme: De Cape et de Crocs -T 6 et 7
  A comme: De Cape et de Crocs -T 8 et 9
  A comme: De cape et de crocs - T 10

Alain Ayroles est un scénariste de bande dessinée né en 1968.

A comme: Sept missionnaires - Alain Ayroles

7: chiffre sacré, sacré chiffre!
Note :

   Alain Ayroles (scénario)
   Luigi Critone (dessin)
   Lorenzo Pieri (couleurs)
   
   
   Cet album est le quatrième volume d’une collection intitulée «Sept»: «7 missions, 7 équipes de 7 hommes décidés à réussir, 7 histoires complètes à découvrir dans une collection d’exception», dixit l’éditeur, évidemment. Dirigée par Chauvel, elle s’inspire directement des sept samouraïs et présente l’avantage de donner successivement la main à des dessinateurs et scénaristes de talent. C’est Ayroles qui se colle au scénario (déjà scénariste de «De cape et de crocs» et de «Garulfo» : que des bons souvenirs), et Luigi Critone à l’illustration, vraiment prometteur.
   
   Nous sommes en Irlande au IXeme siècle. Les quelques monastères locaux sont régulièrement pillés par les hordes de Vikings venues du Nord. Devant l’indifférence du Haut Roi, un certain sire abbé estime qu’il serait bon d’envoyer à ces pillards quelques missionnaires afin qu’ils s’ouvrent à la vraie foi. Oui mais en Irlande,
   l’heure n’est plus au martyre et personne n’a envie de se faire trucider par ces Fomoirés. Et si on y envoyait les pires des moines, ceux dont la simple liste des péchés est un blasphème: simonie, nicolaïsme, thaumaturgie, incontinence, ivrognerie, débauche, sodomie, tapage, rixe, faux et usage de faux… L’abbé rusé leur laisse le choix: les Vikings ou la mort sur le bûcher. Et voilà nos joyeux moines devenus missionnaires, voguant vers les démons du Nord! Et leur action évangélisatrice va être à la hauteur de nos attentes…
   
   Encore une grande réussite d’Ayroles, car, il n’y a pas à dire, on rit du début à la fin. Ces moines paillards sont vraiment très drôles, chacun avec son défaut (un péché capital par moine) et le scénario fait mouche. Exemple: au moment de prier avant de mourir, chacun exprime un vœu: «N’est-il pas coutume d’offrir un dernier repas aux condamnés?» (frère Goban, le paillard), «Chez certaines peuplades, on leur octroie une nuit d’étreinte avec de pulpeuses hétaïres» (le luxurieux frère Lugan bien sûr) et ainsi de suite. Plaines d’Irlande, mer du Nord, villages vikings, le périple des moines prend des allures d’épopée pas tout à fait mystique.
   
   En plus d’un scénario épatant, Luigi Critone donne à cette BD des illustrations magnifiques. Le trait est précis, tout en rondeur et les couleurs de Lorenzo Pieri sont splendides, chaleureuses et lumineuses. Le dessin parle souvent de lui même et souvent il fait rire, par exemple avec la représentation du dernier repas des moines qui reprend la Cène.
   
   Cette BD se lit vraiment avec grand plaisir et on aurait bien pris quelques pages de plus en compagnie de ces évangélisateurs hors normes.

critique par Yspaddaden




* * *