Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 05 ans: Le géant de Zéralda de Tomi Ungerer

Tomi Ungerer
  Dès 08 ans: Otto
  Dès 05 ans: Le géant de Zéralda
  Dès 04 ans: Les trois brigands

Tomi Ungerer est un dessinateur et auteur français, né à Strasbourg en 1931.

Dès 05 ans: Le géant de Zéralda - Tomi Ungerer

Vive les légumes!!!
Note :

    Comment amadouer un ogre?
   
   Tomi Ungerer donne quelques pistes intéressantes dans "Le géant de Zéralda"!
   
   Il était un fois, dans un pays pas si lointain que cela, un ogre qui vivait en solitaire. Pourquoi? Parce que tous les ogres sont effrayants et que personne ne souhaite les côtoyer pour leur servir de dîner, pardi! Et puis, tout le monde sait que les ogres ont des dents pointues, une barbe qui pique, un gros nez affreux et surtout un énorme couteau, sont toujours affamés et n'aiment personne!
   
   Cet ogre, donc, écume la ville de ses enfants (héhéhéhé la chair fraîche des enfants est toujours plus tendre, foi de gourmet!) jusqu'au jour où les habitants désespérés, décident de cacher leur progéniture. Las, la vie tourne au ralenti: les enseignants sont au chômage, les marchands de sucreries n'ont plus de clients, les marchands de jouets non plus et plus personne ne traîne dans les rues! Mais ce n'est rien en comparaison avec ce qui arrive à notre ogre solitaire: plus d'enfant à enlever donc plus d'enfant à manger donc plus rien à grignoter sur la table, hormis quelques tristes brouets de céréales et de pommes-de-terre bouillies....c'est la famine!
   
   Dans une clairière, à l'écart de tout, un vieux paysan vit avec sa fille Zéralda. Ce dernier tombe malade et ne peut donc se rendre au marché. C'est Zéralda, excellente ménagère de son état et surtout cordon bleu inégalable, qui s'y rendra.
   
   Sur le chemin, l'ogre sent les effluves d'une appétissante chair fraîche lui titiller le nez: c'est Zéralda! Ni une, ni deux, il se cache, son couteau en main, prêt à sauter sur sa victime. Seulement, tenaillé et affaibli par la faim, notre ogre rate son saut et tombe, évanoui, aux pieds de Zéralda qui, bonne fille, le soigne et s'apercevant qu'il est affamé, lui prépare un repas extraordinaire. L'ogre se régale et s'empresse d'offrir à Zéralda le poste de cuisinière au château. Bien lui en prend: ses amis ogres et ogresses ne tarissent pas d'éloges sur la qualité et le raffinement des mets, mets tellement succulents qu'ils rendent bien pâle et insipide la chair fraîche des enfants. Les parents libèrent leurs enfants, les activités citadines reprennent leur cours et Zéralda, en grandissant devient une très belle jeune fille.
   
   Et devinez ce qui arriva?
   
   
   Le texte est d'une saveur des plus remarquables: entre la description de l'ogre, à faire frémir même les plus courageux, et la liste des mets préparés par Zéralda, on nage en plein bonheur. Les illustrations sont très bien réussies et ont le raffinement d'expliciter et/ou d'apporter au texte une dimension parfois très inquiétante! La dernière, surtout, est en adéquation avec l'insolite du texte "Puis les années passèrent. Zéralda devint une belle jeune fille, l'ogre, toujours bien nourri, rasa sa barbe piquante, et ils devinrent amoureux l'un de l'autre. Ils se marièrent, menèrent une vie agréable et eurent un grand nombre d'enfants. On peut donc penser que leur vie fut heureuse jusqu'au bout."
   
   Tomi Ungerer ou l'art d'accommoder les contes traditionnels à une sauce très originale? "Le géant de Zéralda" est un album savoureux où les zones d'ombre sont nombreuses... donnant tout son sel à la narration!
   
   Un classique indémodable à mettre dans toutes les bibliothèques!

critique par Chatperlipopette




* * *