Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Scalpel de Paul Carson

Paul Carson
  Scalpel

Scalpel - Paul Carson

Onze jours!
Note :

   Ce thriller médical est sorti en France en 1988 sous le titre "Rouge Irlandais".
   J'ai lu il y a quelques années "Mercy Hospital" de cet auteur, médecin de formation et directeur de clinique. On le sent à la lecture de ses livres.
   
   Dans une maternité de Dublin, une femme accouche. Grâce à la compétence du service médical l'enfant survit; ce garçon est le fils d'un des hommes les plus riches d'Irlande. Dans une autre partie de l'hôpital, ce même soir Dean Lynch médecin qui avait aidé à l'accouchement tue une infirmière. Bizarrement la police se heurte à un mur de silence, et aux difficultés venant de la direction qui souhaite que l'affaire reste secrète. Monsieur et Madame O'Brien et leur fils, Gordon, quittent la maternité, avec force publicité pour redorer l'image de marque de cette dernière. Mais sitôt dans leur maison de campagne, Gordon est enlevé. Qui est derrière ce kidnapping qui tombe très mal pour la police, les deux affaires sont-elles liées? Aussitôt le pays est en émoi, les politiciens s'en mêlent; pour le crime l'inspecteur Mc Grath est dessaisi au profit du sergent Kate Hamilton au grand bonheur de la ministre de la Justice. Des rancœurs personnelles naissent ou renaissent, la ministre de la Justice en veut particulièrement au chef de la police. Kate Hamilton elle-même éprouve un très vif ressentiment envers le directeur de la clinique. La police fait pression sur le milieu dublinois pour retrouver les responsables du kidnapping, en espérant que lassés de voir les affaires marcher au ralenti, les truands dénoncent quelqu'un. Malgré cela l'enquête s'enlise et une demande de rançon parvient aux parents. Puis une deuxième infirmière est assassinée, on la retrouve aussi avec un scalpel planté dans le cou. La panique s'installe dans le pays.
   
   Les personnages les plus en vue sont, Kate Hamilton, sergent dans la police irlandaise. Fille mère, elle a beaucoup de mal à conjuguer vie familiale et professionnelle. En plus elle se retrouve sans le vouloir au centre d'une querelle politicienne, entre une ministre de la Justice qui veut imposer une femme pour cette enquête, et un directeur d'hôpital qui est uniquement préoccupé de notoriété et de rentabilité.
   
   Dean Lynch, médecin héroïnomane se sait condamné, le sida, le détruit peu à peu. Orphelin, maltraité dans les institutions de charité, mais peu charitables d'Irlande, la vengeance aveugle et un sentiment d'impunité le hantent. Il se souvient de son premier crime, il avait alors douze ans! 
   
    Un livre intéressant car il colle au problème de la criminalité en Irlande, lié avec une augmentation de la consommation de drogue. L'auteur pose également la question: la police irlandaise dans sa chasse à l'IRA n'a-t-elle pas négligé le grand banditisme! Puis la possibilité d'attentat loyaliste après la reprise des hostilités de l'IRA a encore détourné les forces de sécurité sur le terrorisme, laissant la rue au milieu. L'assassinat de Véronica Guérin ayant réveillé les consciences, mais un peu tard, semble-t-il! Autre constat de l'auteur, est-ce raisonnable de sauver des nouveaux nés alors que le corps médical sait pertinemment que ces enfants auront des séquelles toutes leurs vies?
   
   
   Extraits:
   
   - Il allait mourir.
   Mais pas tout seul.
   Il avait d'abord quelques comptes à régler.
   
   - Un incident! rumina McGrath. Tu parles d'incident! La fille a été assassinée!
   
   -Les policiers consacraient plus de temps à surveiller les groupes paramilitaires que les criminels de droit commun.
   
   - Mon Dieu, où va ce pays?
   
   - La cible est tellement célèbre qu'ils auraient aussi bien pu s'attaquer au pape ou au Père Noël.
   
   - Qu'est-ce que c'est que ça, un jeu de pouvoir ou quoi?
   
   -C'était le pire crime de toute l'histoire du pays, pire encore que les attentats à la bombe de Monagham et de Dublin au milieu des années soixante-dix.
   
   - Putain ce n'était qu'un bébé.
   
   - La honte retombe de nouveau sur notre pays.
   
   - Dean Lynch regardait aussi les informations.
   "Quelqu'un me vole ma vengeance" se dit-il.
   
   - Nous avons dans notre pays l'un des taux de mortalité infantiles les plus bas du monde.
   
   -Les parents apprécient nos efforts, mais ils veulent quand même au bout du compte, un bébé normal et en bonne santé.
   
   -Mon Dieu, la vie est une drôle de garce.
   
   - Les médias en avaient presque oublié le match de la veille.
   

   
   Titre original: Scalpel

critique par Eireann Yvon




* * *