Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Un bon jour pour mourir de Jim Harrison

Jim Harrison
  De Marquette à Veracruz
  Faux soleil
  Lointains et Ghâzals
  L'été où il faillit mourir
  Sorcier
  En marge - Mémoires
  Julip
  Un bon jour pour mourir
  Dalva
  Retour en terre
  Lettres à Essenine
  Nord-Michigan
  Les jeux de la nuit
  Légendes d'automne
  Une odyssée américaine
  Grand Maître
  Péchés capitaux
  La Route du retour
  Nageur de rivière
  Le Vieux Saltimbanque
  Dernières nouvelles

Auteur des mois d'avril et de mai 2006

Jim Harrison est né en 1937 dans le Michigan. Il a commencé à écrire dès l´adolescence, par conviction et par ennui, dit-il à peu près.
Il a fait des études de littérature et a commencé à publier de la poésie, puis, des articles, des scenarii, des recueils et ses premiers romans.
Alors qu´il avait débuté dans l´enseignement dans l´état de New York, il abandonne rapidement cette voie pour se consacrer uniquement à l´écriture, et retourner dans le Michigan.


Il est mort d'une crise cardiaque le 26 mars 2016, il avait 78 ans.

* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Un bon jour pour mourir - Jim Harrison

Sitting Bull n´y est pour rien
Note :

   Ah Jim HARRISON! Qui, mieux que lui, peut nous faire sentir ce souffle, ces grands espaces américains qui nous fascinent?
   
   Le point de départ de ce roman parait complètement invraisemblable, et pour autant, là bas, on sait que ça peut se passer comme ça. Comme notre vieille Europe nous parait encalminée dans sa vieille histoire ! (cela dit des allumés capables de démarrer comme nos 3 protagonistes pour aller faire péter un barrage, ça existerait aussi chez nous, mais pas comme ça ...). Et le traitement psychologique des 3 héros? si c'est pas Harrisonien ça? Compliqué, presque glauque et pourtant on le suit de bout en bout.
   
   Deux ... marginaux (?) américains, rencontres de hasard, décident d´aller faire sauter un barrage puisqu´ils ont entendu qu´on construisait un barrage dans le Grand Canyon ? Ils complètent l´équipée par l´amie d´un d´entre eux et nous suivons la dérive, qui n´a rien d´irréelle. Rien d´irréelle parce qu´il s´agit de Jim Harrison, précisons-le.
   
   Et ce seront digressions et considérations sur la nature, sur le bien, le mal, le sexe, l´alcool, ... Toutes préoccupations Harrisoniennes !
   
   Un bon jour pour mourir, certes, un bon livre à lire surtout! Et je sais pourquoi exactement, c´est celui que je prête pour démarrer Jim Harrison.

critique par Tistou




* * *