Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Tabloid Dreams de Robert Olen Butler

Robert Olen Butler
  Un doux parfum d'exil
  Meilleur souvenir
  Tabloid Dreams
  La nuit close de Saïgon
  La fille d’Hô Chi Minh-Ville

Robert Olen Butler est un écrivain américain né en 1945.
Il a obtenu le Prix Pulitzer en 1993.

Tabloid Dreams - Robert Olen Butler

A la une
Note :

   Second recueil de nouvelles de R.O.Butler, ancien spécialiste du Vietnam, son premier "Un doux parfum d’exil" avait obtenu le prix Pulitzer. J’ai bien aimé, plus que "Mr Spaceman" lu dernièrement, dont on trouve ici une esquisse.
   
   La mort et le sexe sont au rendez-vous de toutes ces histoires, qui sous des aspects comiques et fantastiques, expriment un certain désespoir ou des préoccupations futiles.
   
   Une femme soupçonnant son époux de recevoir sa maîtresse dans le lit conjugal tente de l’espionner par l’intermédiaire de son œil de verre qu’elle laisse sur la table de nuit.
   
   Une ménagère veuve de plus de 50 ans s’immole par le feu, car son amie a gagné un prix culinaire qu’elles convoitaient toutes les deux.
   
   Un mari suivant sa femme frivole tombe d’un arbre, il ressuscite en perroquet et est acheté par sa veuve toujours aussi volage.
   
   Une jeune femme voit tous les hommes qu’elle embrasse mourir dans ses bras, y aura-t-il un survivant?
   
   Une autre femme devenue nymphomane après un accident de la circulation, se venge d’un auteur qu’elle édite, qui avait publié ses confidences.
   
   Une future mère se fait faire un tatouage d’Elvis, mais il apparaît sur son fils quand il naît.
   
   Un tueur à gages agit le plus tranquillement du monde, sans être inquiété...
   
   J.F.K rescapé de Dallas, vit en reclus sous bonne garde, il assiste à la vente aux enchères de ses biens personnels, ainsi que ceux de Jackie.
   
   Le naufrage du Titanic inspire deux nouvelles qui commencent et terminent cet ouvrage.
   
   Quelques phrases :
   
   "Le jour où mon mari est mort, j’ai préparé une fournée de petits gâteaux. Des Serre-Moi-Fort-au Chocolat"
   
   "Elle est apparue nue dans le bureau. Je ne l’avais pas vue nue depuis que je suis tombé de l’arbre, quand je n’avais pas d’aile pour voler."

   
   Un bon moment et des histoires incroyables, mais une gravité de ton qui en font un livre intéressant.

critique par Eireann Yvon




* * *