Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Buzz Aldrin mais où donc es-tu passé de Johan Harstad

Johan Harstad
  Buzz Aldrin mais où donc es-tu passé

Buzz Aldrin mais où donc es-tu passé - Johan Harstad

Le second, non, le deuxième, et puis je m'y perds
Note :

    Il s'appelait Edwin Buzz Aldrin et arriva sur la Lune en deuxième position. Comment voulez-vous vous remettre d'une telle expérience? Le passionnant premier roman du jeune auteur norvégien Johan Harstad nous présente Mattias, né la nuit de juillet 69 où un petit pas pour l'homme etc. Mattias garde de cette date une fascination pour le "rouage" Aldrin en cette mission Apollo 11. Plutôt nanti en une société nordique sans trop de problèmes majeurs Mattias n'aura qu'un but, curieux, une sorte de quête d'un anonymat qu'il pensera trouver aux Iles Féroé, ce confetti en voie de boréal où les arbres s'apparentent plus aux lichens qu'aux séquoias. Mais il n'y trouvera qu'une intranquillité et quelques amis en équilibre instable. Harstad revient régulièrement au destin d'Aldrin, agité lui aussi. Ce parallèle entre le deuxième homme et cet autre homme, Mattias, souffrant d'être le premier pour ses parents par exemple, et même le seul, est extraordinaire de précision et d'intériorisation d'un héros septentrional. On sait depuis les auteurs de polars de là-haut que nuit polaire, soleil de minuit et saunas baltiques n'assurent pas forcément la félicité.
   
    Ce roman, récent, est à ma connaissance peu présent dans les critiques. Je l'ai emprunté par hasard à la Bibliothèque Municipale. Cela m'arrive parfois, au vu de la couverture, du titre, ou de quelques lignes au dos. J'aimerais beaucoup avoir l'avis d'autres lecteurs car il m'a semblé vraiment original tant par sa géographie (peu de romans se passent aux Féroé) que par ses influences revendiquées du côté d'un certain rock un peu désespérant, du côté aussi d'un absurde quelque peu tartaro-buzzatien. Archives psychiatriques au milieu de nulle part. Inquiétant non? Un personnage arrive seul sur un canot, venant de l'Ouest. Plutôt troublant. Normalement on fait naufrage dans une île du Pacifique Sud.
   Visiblement ce passionnant roman m'a tourneboulé.
   Perdrez-vous un peu la boussole, vous aussi?
   Et si oui mais où serez-vous donc passés?

critique par Eeguab




* * *