Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Tumbas -Tombes de poètes et de penseurs de Cees Nooteboom

Cees Nooteboom
  Une année allemande - Chroniques berlinoises 1989-1990
  Le Matelot sans lèvres – histoires tropicales
  Le bouddha derrière la palissade
  Le chant de l’être et du paraître
  Du printemps, la rosée
  Tumbas -Tombes de poètes et de penseurs
  L'histoire suivante
  Un sombre pressentiment

Cees Nooteboom (Cornelis Johannes Jacobus Maria Nooteboom) est un écrivain néerlandais né en 1933.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Tumbas -Tombes de poètes et de penseurs - Cees Nooteboom

Visitez ma modeste dernière demeure
Note :

   Photographies de Simone Sassen
   
   Oui je suis d’accord, c’est une drôle d’idée pour une chronique, mais cette «balade entre les tombes» pour amoureux de littérature et de poésie est magnifique et c’est là mon excuse.  
   Un texte d’introduction qui est un hommage, une dette que l’auteur paie à bon nombre de poètes et écrivains qui l’accompagnent depuis des années.
   
   Cees Nooteboom a 76 ans, il fait partie des nobélisables, certains collectionnent les autographes, les premières éditions, lui ce sont les photos des tombes de ses poètes et penseurs préférés.
   Il dit dans une très belle introduction “C’était en 1977, un jour de novembre, le jour des morts, froid et hivernal. Les vivants rendaient visite aux morts et je rendais visite aux miens.” Tout a commencé avec la tombe de Proust et s’est poursuivi avec des poètes du monde entier.
   Nous faisons une visite guidée des "Affinités électives" de Nooteboom, tantôt une citation, tantôt un souvenir personnel pour ceux qu’il a connus, parfois un poème, accompagnent les photos.
   
   Le Choix de l’ordre alphabétique n’a rien d’original mais offre parfois une proximité surprenante.
   
   
   Petit tour d’horizon :
   
   Les jumelles : Goethe et Schiller dans un même mausolée sinistre à Weimar, Keats et son ami John Severn à Rome
   
   La plus étonnante:  Thomas Bernardt qui partage les lieux avec des inconnus
   
   Les plus évocatrices: Baudelaire écrasé par le Général Aupick jusque dans la mort, Stevenson dominant la mer aux Samoa, Châteaubriand et sa croix fièrement dressée.
   
   Les plus émouvantes: La photo du jardin de Virginia Woolf (la tombe n’étant pas accessible) et le très beau texte qui l’accompagne, le monument hommage à Walter Benjamin à Port-Bou et la terrible citation qui y est gravée ”Il n’y a aucun témoignage de la culture qui ne soit également un témoignage de la barbarie”.
   
   Et élue la plus monstrueuse:  Sainte Beuve le mort grimaçant en haut de sa colonne au cimetière Montparnasse.
   
   Jouant son rôle de passeur Cees Nootebom nous fait monter dans la barque de Charron  pour approcher quelques "voleurs de feu" moins connus:  Elsschot, Lucebert, Roland Holst, Slauerhoff.
   
   Les photos valent par leur sujet et la variété des prises de vues, certaines tombes ont été difficiles à trouver, d’autres sont prises de très loin ou sous des angles un peu improbables.
   
   Vous aimerez cette promenade littéraire et géographique qui nous promène de Sète aux îles Samoa, de Weimar à Rome, de Paris au Japon ou à New-York.

critique par Dominique




* * *