Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'Ame du Temple - 1. Le Livre du Cercle de Robyn Young

Robyn Young
  L'Ame du Temple - 1. Le Livre du Cercle

L'Ame du Temple - 1. Le Livre du Cercle - Robyn Young

Aventures échevelées
Note :

   Paris, 1260. Un jeune clerc tente de profiter de la nuit pour s'enfuir, après s'être débarrassé d'un étrange grimoire qu'il a dérobé. Mais un homme à la peau sombre se met en travers de son chemin, lui demandant qui l'a chargé de cette mission. Au moment où le jeune homme apeuré s'apprête à révéler son secret, une flèche lui traverse la gorge. Ainsi disparaît pour un temps le Livre du Graal, un ouvrage en forme d'allégorie hérétique contenant les arcanes d'une société secrète dont nul ne connaît l'existence, pas même les puissants Templiers, qui abritent pourtant en leur sein ce cercle baptisé l'Âme du Temple, et qui a des objectifs très précis sur la suite à donner aux croisades qui ensanglantent le Moyen Orient. La lutte sera sans merci pour récupérer l'ouvrage, car s'il tombe entre de mauvaises mains, c'est l'Ordre des Templiers lui-même qui pourrait se retrouver ébranlé, voire dissous, et des Hospitaliers à la Couronne d'Angleterre, nombreux sont ceux qui espèrent secrètement la chute des Templiers. Au même moment, à Londres, dans une commanderie prestigieuse, le jeune Will Campbell, sergent, n'aspire qu'à une chose: devenir un jour chevalier, comme son père, parti guerroyer en Terre Sainte. Engagé, à la suite de la mort tragique de son maître, par un moine érudit mais cruel et inquiétant, le Will ne sait pas encore quelles aventures l'attendent: jeté au cœur d'un immense complot impliquant, à travers toute la Chrétienté, Templiers, Syriens, Hospitaliers et Mamelouks, il devra d'abord affronter ses démons personnels, l'amour perdu de son père depuis qu'il a accidentellement tué sa sœur, et sa passion interdite mais irrépressible pour la jeune et belle Elwen, suivante de la Reine de France...
    
   
   Les Templiers ont toujours fasciné historiens, romanciers et grand public. En imaginant une société secrète au sein même de cette mystérieuse confrérie, Robyn Young sait qu'elle tient là un bon roman, susceptible de capter l'intérêt, et de gagner le cœur, de son lectorat.
   
    Après un incipit quelque peu difficile à suivre, comme qui dirait, in medias res, le roman présente une intrigue conventionnelle mais diablement efficace, faite de multiples rebondissements, coups de théâtre et trahisons en cascade. L'on suit avec plaisir les aventures du jeune Will, personnage arrogant et égocentrique mais en même temps dépassé par les événements et les enjeux, et si touchant dans sa quête de reconnaissance auprès de son père, d'Elwen et de son maître Everard. Robyn Young jongle à merveille entre le point de vue des Templiers, et plus particulièrement des membres qui composent le cercle très fermé de l'Âme du Temple, et celui des Mamelouks, menés par le sanguinaire et énergique Baybars, bien décidé à chasser les Templiers de la Terre Sainte. Bien sûr, les ficelles sont grosses, les effets attendus, et les raccourcis un peu faciles. Mais tout de même, malgré ces défauts, comme cela reste passionnant! On vibre avec les héros, on tremble avec les soldats, on vit au cœur de l'action, et l'ensemble est parfaitement convaincant, n'en déplaise aux mauvaises langues et aux aigris. L'auteur distille avec soin les éléments historiques, particulièrement bienvenus pour éclairer le contexte de cette époque plutôt complexe.
   
    Le style est tout à fait adapté à son objet, simple, plaisant, agréable, peut-être pas assez recherché, mais parfaitement acceptable pour un premier roman. A peine refermé ce pavé historique (plus de 700 pages), on a hâte de commencer le deuxième tome, qui s'annonce tout aussi palpitant, avec une quête toujours renouvelée et un suspense omniprésent.
   
   Un très bon roman, où les temps morts sont à peu près inexistants, et l'intérêt du lecteur toujours réactivé par un ultime rebondissement en fin de chapitre. Bien mené, bien maîtrisé, du grand roman historique en perspective, avec une saga en passe de devenir - pardonnez-moi l'expression, si galvaudée de nos jours - culte. 

critique par Elizabeth Bennet




* * *