Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 06 ans: La fois où … j’ai menti de Claude Gutman

Claude Gutman
  Dès 06 ans: La fois où … j’ai menti

Dès 06 ans: La fois où … j’ai menti - Claude Gutman

Des aventures qui pourraient vous arriver
Note :

   Le récit de Claude Gutman : La fois… où j’ai menti fait partie d’une série de titres sur le même modèle, La fois où.. j’ai eu un animal, La fois où... je suis resté seul, destinés à des enfants de 6 à 9 ans aux éditions Pocket jeunesse.
   
   Comme le titre l’indique l’histoire fait réfléchir sur le mensonge: quant à ses conséquences, je ne dévoilerai pas le suspense du livre si je dis que aïe! aïe! la fois où j’ai menti ça s’est vraiment mal passé! Jetez plutôt un coup d’œil sur les illustrations de la première de couverture, ce petit garçon avec des béquilles, c’est moi! Et le dessin de la quatrième, l’ambulance qui s’éloigne, c’est celle qui me transporte à l’hôpital! Je, c’est moi, Julien, qui vous raconte l’histoire. Ma sœur, Julie n’est pas très futée. Quand elle ment, les parents savent que ce n’est pas vrai parce que ce sont des mensonges “faux” et elle se fait toujours punir! Moi, je suis plus malin et vous le verrez un mensonge, ça peut rapporter gros mais pas toujours! Alors méfiez-vous. D’ailleurs, si je mens, c’est parce que c’est obligatoire. A l’école, avec les copains on se raconte “tout ce qu’on sait faire”, comment on a échappé à tous les dangers. Oui, mais le jour où j’ai raconté…
   
   Et bien, si vous voulez en savoir plus, venez me voir dans Kid Pocket. C’est Zad qui a fait mon portrait. Ma foi, je ne suis pas si mal et mon bicross est drôlement chouette. Bravo Zad!
   
   Quant à papa Gutman, vous croyez peut-être qu’il va vous faire un brin de morale et vous dire que le mensonge, non, non, non, ce n’est pas bien. Papa Gutman, il a plus d’un tour dans son sac et à la fin… je m’en sors plutôt bien! Enfin si l’on veut! A croire que papa Gutman aime bien les petits menteurs. Je me demande même si, quand il était petit, il n’était pas comme moi.

critique par Claudialucia




* * *