Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Cuisinier de Martin Suter

Martin Suter
  Le dernier des Weynfeldt
  Le Cuisinier
  Allmen et les libellules
  La face cachée de la lune
  Small world
  Le diable de Milan
  Le temps, le temps

Martin Suter est un écrivain suisse alémanique né en 1948.

Le Cuisinier - Martin Suter

Recette pas très réussie...
Note :

   Maravan est un exilé Tamoul qui vit et travaille en Suisse. Il a des talents de cuisinier qui sont plus que sous exploités car pour le moment il est plongeur dans un très grand restaurant; bien sûr on n’hésite pas à faire appel à son extraordinaire habileté quand c'est indispensable mais aussitôt après c’est... retour à la vaisselle.
   
   Lorsque une de ses collègues découvre ses talents culinaires fantastiques et sa connaissance de la cuisine ayurvédique à laquelle l’a initié une vieille femme de sa communauté, elle voit là l’occasion de créer Love food "la cuisine aphrodisiaque à votre domicile".
   
   Une excellent idée de roman et je dois dire que les descriptions des mets préparés font saliver mais… ça ne fait pas vraiment un roman, l’évolution de l’entreprise sur fond de problèmes financiers et de crise économique ne m’a pas semblé très attrayante. Les recettes en fin de livre ne suffisent pas même si la personnalité de Maravan est attachante.
   
   
   « Dans sa chambre à coucher s’alignaient des pots avec de petits plants de caloupilé ; chacun de ces petits arbres disposait de son tuteur de bambou, et tous avaient un âge différent. Le plus grand lui arrivait à peu près sous l’aisselle. […] Il coupa deux des petites branches à neuf feuilles, passa à la cuisine, les jeta dans l’huile bouillante et y ajouta un bâton de cannelle d’une dizaine de centimètres de long. L’odeur de son enfance commença lentement à se répandre.»
   ↓

critique par Dominique




* * *



Mangeable, mais pas un régal
Note :

   "-Eh! Il y a des gens à l'intérieur qui ont encore du travail!"
   
   
   Sous-employé dans un restaurant suisse à la mode où on le cantonne aux tâches subalternes, le jeune réfugié tamoul Maravan, une fois licencié, concoctera à son compte des repas moléculaires et aryuvédiques aux propriétés aphrodisiaques. Loin de faire son bonheur, ces repas le mettront en contact avec des clients en apparence policés mais qui pratiquent l'hypocrisie avec une belle ardeur.
   La Suisse, paradis fiscal en perte de vitesse en cette année 2008 demeure néanmoins celui des compromis et des tractations souterraines.
   
   Dans ce roman, Martin Suter dénonce aussi bien les agissements des Tigres Tamouls rackettant leurs compatriotes réfugiés en Helvétie que les manigances des autochtones, trafiquant d'armes par opportunisme, soulignant au passage l'importance d'agir en conscience, quelle que soit sa profession.
   
   L'intrigue est parfaitement huilée (jusqu'au coup de théâtre final), les personnages bien campés, la style fluide et sans aspérités. D'où vient alors ce sentiment de rester quelque peu sur sa faim, un comble pour un texte célébrant la nourriture? Peut être de la volonté de boucler à tout prix de manière optimiste, affaiblissant ainsi la portée d'un texte qui manque un peu d'acidité.
   
   317 pages qui se lisent sans déplaisir, pages suivies de quelques recettes destinées aux amateurs de cuisine exotique moléculaire...

critique par Cathulu




* * *