Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Rouge de Kristin Cashore

Kristin Cashore
  Ados: Rouge

Ados: Rouge - Kristin Cashore

Beau personnage féminin
Note :

   "Pendant que je regardais ailleurs, la flamme de ta vie s'est éteinte"
   
   Rouge a 17 ans, elle vit dans le royaume de Dells et c'est le dernier monstre humain en vie: elle a le pouvoir de manipuler les esprits des autres, de communiquer avec eux télépathiquement et sa beauté surnaturelle et ses cheveux éblouissants (aux mèches rouges, rose, orange et jaunes, comme le feu, son nom étant d'ailleurs "Fire" en VO) provoquent chez ceux qui la regardent un désir incontrôlable qui les mène invariablement à la violence et attire les monstres animaux qui veulent la dévorer. Rouge vit donc à moitié recluse chez ceux qui l'ont élevée, Brocker, l'ancien stratège du Roi et son fils Archer. Mais la guerre qui se prépare contre Nash, le souverain en titre va la contraindre à sortir de sa réserve: son esprit est un incroyable allié que les quatre membres de la famille royale vont lui demander de mettre à leur service...
   
   
   Ne vous fiez pas à la couverture de l'édition française, chers happy few: cet excellent roman de fantasy n'a vraiment rien d'une bluette sentimentale. Si le monde mis en place par Kristin Cashore n'est pas follement original (si l'on excepte ces monstres à la beauté étrange et attirante qui ne sèment derrière eux que la mort et la désolation et dont la menace plane en permanence sur la vie des gens, qui s'en prémunissent comme ils peuvent), ses personnages et le traitement de l'histoire, eux, le sont.
   
    Rouge est une jeune femme qui possède un courage infini doublé d'une tristesse insondable: son statut la rend haïssable aux yeux des autres, d'autant qu'elle porte le fardeau de sa filiation, son père, le cruel et pervers Cansrel, a été le dernier conseiller du précédent roi, Nax, et les deux hommes ont poussé le pays à la guerre par leurs exactions. Rouge se sent donc coupable en permanence, d'être ce qu'elle est, et d'être la fille de son père, ce qui ne facilite pas sa vie, car elle refuse en conséquence de se servir de ses talents comme d'une arme. Autour de ce personnage dans la tourmente gravitent d'autres personnages pris dans des manipulations politiques (les quatre membres de la famille royale, Nash, Garan, Clara et Brigan tentent de ramener la paix dans le royaume mais d'autres veulent le trône, ce qui conduit inéluctablement à la guerre) ou des histoires personnelles compliquées (comme Brocker et Roen, l'ancienne Reine). Le tout forme un roman dense et passionnant, qui ne cède à aucune facilité (il y a des morts, des larmes, des sacrifices et des renoncements) et qui laisse la traditionnelle romance inhérente au genre à la marge, ce qui est ma foi fort bienvenu.
   
    Je recommande plus que chaudement, chers happy few.
   
   
   Titre original : Fire

critique par Fashion Victim




* * *