Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Orlanda de Jacqueline Harpman

Jacqueline Harpman
  Moi qui n'ai pas connu les hommes
  Orlanda
  Le passage des éphémères
  L'apparition des esprits
  Les bons sauvages

Jacqueline Harpman est une écrivaine de langue française et une psychanalyste belge, née en 1929 et morte en 2012.

Orlanda - Jacqueline Harpman

Changer de sexe pour tenter d’exorciser ses frustrations
Note :

   Dans cette histoire, l’impossible se produit : une jeune prof, Aline, abandonne la part masculine de son corps de femme et la transfere dans celui d’un jeune inconnu, Lucien, qu’elle va finir par dominer complètement.
   
   Cette partie échappée crée Orlanda (en référence à Orlando de Virginia Woolf), chassant, par là même, l’identité de Lucien de ce corps receveur. Elle est cette face d’Aline, bâillonnée par les bons conseils féminins de sa mère lors de sa puberté et qui l’a conduite à détester sa prison et à se sentir enfermée dans son corps. Pourtant, après l’euphorie de ses nouvelles expériences jusqu’alors refoulées, un seul besoin devient vital : celui de retrouver Aline.
   
   Bien que l’histoire soit complexe, surréaliste, la lecture reste fluide et le lecteur ne s’y perd pas, même s’il est amené à osciller entre les sujets “je”, “il” et “elle”. L’auteure, psychanalyste, maîtrise si bien son sujet qu’elle parvient à faire une fiction aboutie sur la dualité du moi et du surmoi, ici masculin-féminin, cette union indissociable des deux entités d’un individu. Très fort.

critique par Véro




* * *